Le CRCD a engrangé 6,8 millions

Capital régional et coopératif Desjardins a réalisé en 2005 un bénéfice net de 6,8 millions qui lui permet de hausser de 12 ¢ la valeur de son action. À partir du 9 février, le titre se vendra 10,37 $.

L'an dernier à pareille date, l'organisation avait fait état d'une perte nette de 200 000 $.

La rentabilité de CRCD est notamment attribuable au succès remporté par le premier appel public à l'épargne de la société Technologies Miranda. Les taux d'intérêt avantageux ont aussi servi l'investisseur institutionnel.

Les produits liés à ses placements se sont élevés à 18,0 millions alors que ses investissements à impact économique québécois ont totalisé 12,8 millions.

Au 31 décembre 2005, l'actif net de l'organisation se chiffrait à 586,7 millions comparativement à 480,6 millions à pareille date en 2004. De cette somme, 309,1 millions étaient placés dans 178 entreprises et coopératives du Québec.

Une partie de ces investissements est issue d'Innovatech Régions ressources, qui a été intégré à CRCQ l'été dernier. Au moment de sa vente, ce fond créé par le gouvernement du Québec possédait des investissements totalisant 26,5 millions dans 38 compagnies.

Une autre partie des placements a été effectuée par l'entremise du FIER Partenaires créé en mars dernier. CRCD a fournit 25 millions à ce nouveau fonds voué au développement économique des régions.

Capital régional et coopératif Desjardins pense être en mesure de respecter les exigences contenues dans sa loi constitutive d'ici le 31 décembre prochain. En vertu de cette dernière, l'organisme devra avoir placé au moins 60 % de son actif net dans des sociétés admissibles.

Quelque 35 % de ce montant devra être investi dans des compagnies implantées dans des régions ressources ou dans des coopératives.

Les nouvelles actions de CRCD seront disponibles dans le réseau des caisses Desjardins à partir du 9 mars. Au 31 décembre, le fonds comptait près de 116 000 actionnaires.