La faiblesse des prix du fromage fait mal à Saputo

Le groupe Saputo a enregistré une baisse de 23 % de ses profits pour le troisième trimestre, en raison de la faiblesse des prix du fromage ainsi que du taux de change, qui ont affecté ses résultats aux États-Unis.

Le chef de la direction, Lino Saputo, a souligné hier que l'ensemble de l'industrie laitière aux États-Unis traverse une période difficile, ce qui offre à son entreprise de belles occasions pour réaliser des acquisitions.

Faible écart de prix

Le mal qui ronge l'industrie américaine de la transformation laitière est le faible écart entre les prix du lait et les prix du fromage de gros. Cet écart a atteint au troisième trimestre un creux historique de 7,8 ¢US, comparativement à 13 ¢US un an plus tôt.

Pendant ce temps, le prix du bloc de fromage est passé de 1,48 $US au troisième trimestre de l'exercice précédent à 1,44 $US un an plus tard. Cette situation a pour effet de réduire la marge bénéficiaire des producteurs de fromages.

«L'ensemble de l'industrie laitière américaine traverse une période trouble», a dit M. Saputo lors d'une conférence téléphonique avec des analystes. «Nous avons les épaules suffisamment larges pour passer à travers cette vague mieux que quiconque dans l'industrie.»

La direction de Saputo dit avoir mis en place des mesures pour faire face à ce contexte difficile, en tentant notamment de faire baisser les prix du lait. L'entreprise a de plus majoré les prix de ses fromages et elle dit consacrer des efforts au développement de nouveaux produits.

«Nous croyons que le moment est bien choisi pour être "proactifs"», a dit M. Saputo, ajoutant qu'il convoite de «bonnes usines au bon endroit».

La compagnie montréalaise se dit également en voie de régler un problème de surcapacité de production de fromage au Canada. Elle procédera notamment à la fermeture, prévue pour le mois de juin, d'une usine située à Harrowsmith, en Ontario.

La rentabilité du groupe Saputo pour le troisième trimestre a aussi été affectée par une augmentation des taxes sur les exportations pour sa filiale Molfino Hermanos, en Argentine. Les fromages de cette entreprise acquise il y a deux ans sont exportés dans 30 pays. Selon M. Saputo, il s'agit d'une mesure temporaire de la part de l'Argentine, qui sera levée d'ici un an.

Bénéfice en baisse

Le bénéfice net pour l'exercice échu le 31 décembre s'est établi à 45 millions ou 43 ¢ par action, en baisse par rapport aux profits de 58,3 millions ou 55 ¢ par action de la période correspondante de 2004.

Les analystes prévoyaient en moyenne une performance de 56 ¢ par action, selon un relevé établi par la firme Thomson Financial.

Les revenus ont atteint 1,02 milliard, en hausse par rapport aux 942,2 millions du troisième trimestre de l'exercice précédent.

L'action de Saputo a clôturé hier en baisse de 90 ¢ à la Bourse de Toronto, à 33,35 $.