Un sommet pour les permis de construction en 2005

Ottawa — Les entrepreneurs canadiens ont pris pour une valeur record de 60,7 milliards de dollars de permis de construction l'année dernière, soit 9,3 % de plus que le record précédent de 55,6 milliards atteint en 2004.

Statistique Canada a souligné hier en dévoilant ses plus récentes données sur le sujet que la valeur des permis de construction au Canada dépasse ainsi pour la première fois le seuil des 60 milliards grâce au sommet atteint en décembre, soit 6,3 milliards. Le niveau de la valeur des permis en est donc à sa dixième augmentation annuelle de suite.

La forte croissance observée en 2005 était principalement attribuable aux projets d'investissements records dans le secteur non résidentiel, ces derniers s'étant établis à 22 milliards, en hausse de 17,6 % comparativement à 18,7 milliards en 2004.

Dans le secteur de l'habitation, la valeur des permis a crû de 5,1 % en 2005 pour atteindre 38,7 milliards, grâce à une forte demande de nouveaux logements multifamiliaux.

En 2005, les intentions de construction (résidentielle et non résidentielle) ont atteint des niveaux records dans chaque province, sauf à Terre-Neuve-et-Labrador (-1,4 %), au Québec (-2,5 %) et au Manitoba (-1,7 %). L'Alberta a affiché la meilleure performance avec une augmentation de 39,3 %, suivie de la Colombie-Britannique, à 28 %, et de la Saskatchewan, à 17,6 %.

L'Ontario a enregistré une croissance de 0,7 %, alors que le Nouveau-Brunswick affiche un taux de 4,6 %.