Nortel forme une coentreprise avec sa rivale chinoise Huawei

Toronto — La société canadienne Nortel Networks et sa grande rivale chinoise Huawei Technologies ont annoncé hier la signature d'un protocole d'entente en vue de former une coentreprise spécialisée dans la mise au point de solutions d'accès à bande ultra large pour les marchés du monde entier.

Le géant torontois des télécommunications et l'entreprise chinoise, dont le siège est situé à Shenzhen, ont également signé une entente d'approvisionnement permettant à Nortel «de commencer sans tarder à promouvoir le portefeuille de solutions d'accès à large bande de pointe de Huawei auprès des clients».

Nortel a indiqué que la formation de cette coentreprise permettrait aux fournisseurs de services de réaliser la convergence entre la prestation de services de transmission voix, vidéo, données et sans fil aux clients d'affaires et résidentiels, par le truchement d'une plate-forme IP commune compatible avec les réseaux à fils de cuivre, à fibre optique et à accès fixe sans fil.

«Cette coentreprise est l'occasion idéale pour réunir les forces de Huawei et de Nortel en une entreprise capable de cibler et d'accaparer dynamiquement une part du marché en plein essor de la bande ultra large», a souligné Mike Zafirovski, président et chef de la direction de Nortel, par voie de communiqué.

Facilité de crédit

Par ailleurs, Nortel a annoncé avoir conclu des engagements fermes à l'égard d'une nouvelle facilité de crédit d'un an d'un capital global de 1,3 milliard $US montée par J.P. Morgan Securities et Citigroup Corporate and Investment Banking, ou des sociétés de leur groupe. La nouvelle facilité, qui viendrait à échéance en février 2007, servira à refinancer les billets à 6,125 % d'un capital global de 1,275 milliard $US échéant le 15 février.

«La société a choisi de procéder à ce financement tout en continuant à poursuivre des objectifs primordiaux, notamment les mesures de médiation en cours relativement à deux de ses recours collectifs importants qui sont en instance aux États-Unis», a expliqué Nortel.