Revisitez la Chambre des communes à sa dissolution

Revisitez la Chambre des communes à sa dissolution

16 août 2021

C’est maintenant chose faite : le premier ministre Justin Trudeau a mis fin au suspense en déclenchant des élections fédérales, conviant les Canadiens à se rendre aux urnes le 20 septembre. En situation de gouvernement minoritaire depuis le scrutin de 2019, le premier ministre libéral cherche ainsi à se faire réélire avec une majorité au Parlement.

En vue de l’élection de la nouvelle cohorte de députés qui formera la 44e législature, Le Devoir vous propose un tour d’horizon des changements survenus à la Chambre des communes depuis le dernier scrutin, ainsi qu’une analyse de sa composition à sa dissolution.

Les changements pendant la 43e législature

Bien que moins de deux ans se soient écoulés, la composition des Communes a changé depuis les élections d’octobre 2019. Rien n’empêche les députés de changer d'allégeance politique une fois élus; ils peuvent aussi quitter leur propre groupe parlementaire ou en être expulsés. Retour sur les déplacements des élus depuis le dernier scrutin.

Au lendemain des élections d’octobre 2019, le Parti libéral du Canada (PLC) forme un gouvernement minoritaire, totalisant 157 députés en Chambre, soit deux élus de plus qu’à l’heure actuelle. Le ministre Bill Morneau, aussi député de Toronto-Centre, et le député de York-Centre, Michael Levitt, ont démissionné depuis.

Les candidates libérales ​​Marci Ien et Ya'ara Saks remportent de justesse les élections partielles d’octobre 2020 dans ces deux circonscriptions fédérales.

Si les verts comptaient d’abord trois députés dans leurs rangs, il n’en reste aujourd’hui que deux : la députée fédérale de Fredericton Jenica Atwin est passée du Parti vert du Canada (PVC) au PLC plus tôt cette année. Son départ survient dans la foulée de querelles internes au sein du parti écologiste.

Une seule députée indépendante a été élue sans l’aide d’un parti politique national en 2019 : l’ex-ministre de la Justice Jody Wilson Raybould. Depuis, quatre députés ont gonflé les rangs de cette section de la Chambre des communes : trois députés libéraux démissionnaires ou renvoyés — Yasmin Ratansi, Ramesh Sangha et Marwan Tabbara —, ainsi que l’ex-député conservateur Derek Sloan, proche du mouvement antimasque et renvoyé du Parti conservateur du Canada (PCC) pour avoir encaissé un don d’un suprémaciste blanc connu.

Aucun changement n’est survenu chez les députés du Bloc québécois (BQ) et du Nouveau Parti démocratique (NPD). Avec le poste vacant laissé par le départ de la députée conservatrice ontarienne Diane Finley, en mai dernier, voici donc l'état des lieux à la Chambre des communes.

La composition de la Chambre, décortiquée

Le Canada est divisé en 338 circonscriptions électorales, chacune ayant droit à un siège à la Chambre des communes. En tant que province la plus peuplée, l’Ontario compte le plus de sièges, avec 121 députés représentés à Ottawa. Le Québec le suit, avec 78 députés aux Communes.

Des élus du PLC représentent les citoyens de presque toutes les provinces et tous les territoires du pays, exception faite de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Nunavut. Le parti de Justin Trudeau compte dans ses rangs 62 % des députés de l’Ontario et près de 45 % de ceux du Québec.

Mené par Andrew Scheer lors des dernières élections, le Parti conservateur du Canada (PCC) est désormais dirigé par Erin O’Toole. Le nouveau chef de l’opposition officielle a été élu le 23 août 2020, en pleine crise de la COVID-19

Au moment de dissoudre la Chambre des communes, 119 députés conservateurs siégeaient au Parlement. Ils représentent par ailleurs la totalité des députés de la Saskatchewan et presque tous ceux de l’Alberta.

On compte 24 députés néo-démocrates au déclenchement des élections. Le parti du chef Jagmeet Singh est principalement représenté en Colombie-Britannique et en Ontario, avec 11 et 6 sièges respectivement.

Fort de ses 32 élus au Québec, le Bloc québécois représente plus de 40 % des sièges de la Belle Province à Ottawa. Le parti indépendantiste est toujours dirigé par Yves-François Blanchet, aussi député de la circonscription de Beloeil-Chambly.

Le Parti vert du Canada compte deux députés dans ses rangs, tous deux en Colombie-Britannique. Le parti écologiste n’est toutefois plus dirigé par la députée Elizabeth May, comme c’était le cas auparavant.

Comme le chef conservateur Erin O’Toole, Annamie Paul a été élue cheffe en octobre 2020, en pleine pandémie de COVID-19. Elle est la première Canadienne noire et la première femme juive à être élue cheffe d'un parti fédéral représenté à la Chambre des communes du Canada.

Seules 99 femmes siégeaient comme députées fédérales au moment de déclencher les élections, représentant moins de 30 % des membres de la Chambre. Les provinces affichant la plus grande proportion de femmes élues sont celles comptant le plus de sièges, soit l’Ontario, le Québec et la Colombie-Britannique, qui comptent toutes 33 % de femmes députées.

Seules 54 des 155 députés libéraux sortants aux Communes sont des femmes. Le cabinet de ministres de Justin Trudeau atteint toutefois la parité, avec 19 hommes et 18 femmes au moment de la dissolution du Parlement.

Le Parti conservateur est le moins paritaire des grands partis canadiens, avec seulement 21 femmes parmi ses 119 élus sortants (18 %). Le NPD et le Bloc québécois, quant à eux, s’approchent d’un taux de 40 % de femmes députées au sein de leurs partis.

La moyenne d’âge des députés fédéraux sortants est d’environ 53 ans. La doyenne de la Chambre, Hedy Fry, est née en 1941 (elle a 80 ans). Le plus jeune député, Eric Melillo, qui siège au sein du Parti conservateur, vient de fêter ses 23 ans.

Le PLC rassemble le plus de députés (8) parmi les 15 parlementaires les plus âgés en Chambre. Ces derniers, tous nés avant 1950, sont majoritairement situés en Ontario.

À l'inverse, parmi les 15 plus jeunes députés des Communes, plus du tiers (6) siègent au Québec, dont quatre du Bloc québécois. À travers le pays, seuls sept élus sont nés dans les années 1990.

Les députés de la Chambre des communes proviennent de plusieurs domaines professionnels. Le métier d’avocat est le plus fréquent : 57 députés ont exercé en droit avant leur carrière politique.

Propriétaires d’entreprise, assistants politiques, hommes ou femmes d’affaires sont également parmi les métiers souvent exercés par les députés sortants. On retrouve aussi 15 professeurs et 22 enseignants, dont le premier ministre Justin Trudeau. En effet, le député de Papineau a travaillé comme enseignant de français à la West Point Grey Academy et à l'école secondaire Sir-Winston-Churchill, à Vancouver.

Parmi les plus inusités, on retrouve le métier d'actrice, exercé par la députée libérale Lenore Zann, qui a joué dans près d’une vingtaine de films et de séries télé. Le député de Longueuil–Saint-Hubert, Denis Trudel, a lui aussi fait carrière au cinéma.

La Chambre des communes regroupe également 13 fermiers, dont 10 siègent au Parti conservateur.

L’anglais est la langue de préférence de plus de la moitié des députés fédéraux (179).

Un peu plus de 25 % des membres de la Chambre des communes ont indiqué avoir les deux langues officielles du pays comme langue de préférence.

L’espagnol est la troisième langue en importance au Parlement, après l’anglais et le français.

Les 41 parlementaires ayant indiqué le français comme seule langue de préférence étaient tous députés au Québec. Plus de la moitié d’entre eux sont bloquistes.

Hormis les députés unilingues français, anglais et bilingues, 7 élus québécois parlent une autre seconde langue que l'anglais, ou sont multilingues.

Au moment de déclencher les élections fédérales, les 78 sièges du Québec étaient occupés par 35 députés libéraux, 32 du Bloc québécois, 10 conservateurs et un seul néo-démocrate.

Au moment de déclencher les élections, au moins 28 députés fédéraux avaient annoncé ne pas se représenter, dont 6 au Québec.

155

Parti libéral du Canada

119

Parti conservateur du Canada

32

Bloc québécois

24

Nouveau Parti démocratique

6

5 candidats indépendants et 1 poste vacant

2

Parti vert du Canada