Le Devoir

Olivia et Liam au sommet du palmarès des prénoms au Québec en 2019

Olivia et Liam au sommet du palmarès des prénoms au Québec en 2019

18 juin 2020

Pour la première fois en cinq ans, Emma et William ne trônent plus au sommet de la liste des prénoms féminins et masculins les plus populaires au Québec. Les nouveaux parents ont davantage craqué pour Olivia et Liam l’an dernier.

C’est ce que révèle la mise à jour annuelle de la banque de prénoms de Retraite Québec (anciennement la Régie des rentes du Québec), qui souligne d’ailleurs ses 40 ans cette année.

Quelque 549 Olivia et 695 Liam ont vu le jour en 2019. Emma et William glissent donc au deuxième rang du palmarès, avec 517 et 659 nourrissons ayant respectivement hérité de ces prénoms l’an dernier.

On retrouve en troisième place pour les filles Alice (513), qui talonne de près Emma. Et du côté des garçons, il y a Thomas (648), qui poursuit sa remontée depuis 2017.

Le prénom Léa, qui fut au sommet de la liste entre 2004 et 2012, n’a plus autant la cote. Avec une fréquence de 465, il se retrouve aujourd’hui au 6e rang, derrière Charlie (499) et Charlotte (497). Fait intéressant : le prénom Zoé, qui occupait le 9e rang en 2018, a été remplacé par Rosalie, qui effectue un retour.

Du côté des garçons, Léo, Logan et Noah continuent de séduire beaucoup de parents québécois. Or, ce n’est plus le cas pour Jacob. Ce prénom s’est classé en sixième place en 2018, avant de complètement disparaître du palmarès en 2019.

Les prénoms les plus populaires en 2019

Ces nuages présentent, chez les garçons et les filles, les prénoms les plus portés par les enfants nés au Québec en 2019. Plus la bulle est grande, plus le prénom est populaire.

Qu'en est-il de votre prénom?

Vous êtes curieux de savoir combien de personnes portent le même prénom que vous? Faites vous-même la recherche. Seuls les prénoms ayant eu au moins 100 occurences depuis 1980 sont recensés.

Les grands perdants depuis 1980

Dans cette valse des prénoms prisés pour les nouveau-nés, il y a des vainqueurs, mais aussi des perdants. Fort populaire il n’y a pas si longtemps, les prénoms Éric, Jonathan et Sébastien sont ceux qui ont perdu le plus de plumes depuis 1980. Idem pour Julie, Mélanie et Karine du côté des filles.

Les grands vainqueurs depuis 1980

Pendant ce temps, les Liam et Leo se sont multipliés dans la province, tout comme les Olivia, Emma et Alice. Si la popularité de William n’est plus à démontrer, force est de constater qu’il ne séduit plus autant depuis dix ans.

Originaux les Québecois?

Les parents québécois manquent-ils d’originalité? Après un pic vers la fin des années 2000, ils sont de moins en moins nombreux à donner à leur enfant un prénom unique.