Projet de loi «Don’t Say Gay»: des employés de Disney prévoient faire la grève mardi

ORLANDO, Fla. - Les employés de Disney organisent des actions coordonnées pendant leurs pauses tous les jours jusqu'à lundi prochain pour protester contre la lenteur de la réaction du chef de la direction Bob Chapek à l'égard d'un projet de loi en Floride visant à interdire aux enseignants de parler d’orientation sexuelle ou d’identité de genre aux élèves d’un certain âge.

Les gestes de protestation culmineront mardi prochain avec un débrayage général des travailleurs LGBTQ et de leurs partisans sur les lieux de travail de Disney en Californie, en Floride et ailleurs, a déclaré le groupe d'employés de Disney cette semaine sur son site web.

Les organisateurs ont demandé aux employés de Disney de s'enregistrer en ligne avec leurs plans pour participer à la grève à grande échelle de la semaine prochaine. «Nous devons nous assurer d'avoir un nombre suffisant pour réussir», ont-ils déclaré.

Les déclarations des dirigeants de Disney sur le projet de loi qualifié de proposition «Don’t Say Gay» ont totalement échoué à égaler «l'ampleur de la menace pour la sécurité des LGBTQIA+ représentée par cette législation», a déclaré le groupe.

Le projet de loi interdit l'instruction sur «l'orientation sexuelle ou l'identité de genre» de la maternelle à la 3e année. Les législateurs républicains qui ont poussé le projet de loi avaient fait valoir que les parents, et non les enseignants, devraient être ceux qui parlent à leurs enfants des questions de genre au cours de leurs premières années scolaires. La législation a attiré l'attention du président Joe Biden, qui l'a qualifiée de «haineuse», ainsi que d'autres démocrates qui soutiennent qu'elle diabolise les personnes LGBTQ.

La législation a été envoyée au gouverneur républicain de Floride, Ron DeSantis, qui devrait la signer.

En tant que plus grand employeur du secteur privé de l'État – Walt Disney World en dehors d'Orlando comptait plus de 75 000 travailleurs avant la pandémie de coronavirus – Disney a contribué d'énormes sommes d'argent aux partis politiques et aux politiciens de Floride et a exercé une influence incroyable sur le gouvernement de l'État.

Au début de la semaine dernière, M. Chapek a envoyé un message aux employés de Disney affirmant le soutien de l'entreprise aux droits LGBTQ, mais disant également que les déclarations des entreprises ne font souvent pas grand-chose pour changer les esprits et peuvent être utilisées comme «munitions» de part et d'autre.

Plutôt que de faire une déclaration publique précoce contre la législation, les responsables de l'entreprise avaient travaillé dans les coulisses avec les législateurs de Floride «pour obtenir un meilleur résultat», mais les échanges n'ont pas été concluants, malgré «nos relations de longue date avec ces législateurs», a déclaré M. Chapek aux actionnaires de Disney quelques jours plus tard.

Ses réponses publiques étant critiquées par certains employés et partisans de Disney, M. Chapek s'est excusé vendredi dernier et a déclaré que la société suspendait tous les dons politiques en Floride.

«Je crois vraiment que nous sommes une entreprise infiniment meilleure et plus forte grâce à notre communauté LGBTQ+, a déclaré M. Chapek dans un message aux employés de Disney. Je n'ai pas été à la hauteur dans ce cas, mais je suis un allié sur lequel vous pouvez compter - et je serai un champion franc pour les protections, la visibilité et les opportunités que vous méritez.»

Mercredi, Disney n'a pas répondu à une demande par courriel pour savoir si les actions pendant les pauses avaient un impact sur les activités cette semaine.

À voir en vidéo