Des résidents d'Iqaluit se plaignent que l'eau du robinet sent encore le carburant

IQALUIT, Nunavut - La Ville d'Iqaluit enquête à nouveau après avoir reçu plus de 20 plaintes de résidents qui signalent encore des odeurs d'essence dans l'eau du robinet.

 

Les résidents de cette ville de 8000 habitants du Nunavut n'ont pas pu boire l'eau du robinet pendant près de deux mois, l'automne dernier, après la découverte de carburant dans l'eau potable en octobre.

 

Cette ordonnance avait été levée le 10 décembre. La Ville a installé deux systèmes de surveillance de l'eau en temps réel dans sa station d'épuration.

 

Or, des dizaines de résidents se sont plaints cette semaine sur les réseaux sociaux que l'eau du robinet sentait à nouveau le carburant.

 

La Ville a indiqué que des employés prélevaient des échantillons, mais qu'ils ne pouvaient pas entrer dans les maisons pour tester l'eau du robinet, en raison du confinement au Nunavut dû à la pandémie.

 

Les autorités municipales assurent que le personnel analyse également des échantillons collectés à partir du système de surveillance et dans la ville.

 

On ignore à quel moment les résultats de ces analyses seront connus.

À voir en vidéo