Télévision - La fête du théâtre

Une fois l'an, le gala des Masques vient souligner la créativité et la virtuosité des artistes qui se sont démarqués pendant la dernière saison théâtrale. Il est devenu une manifestation inventive à laquelle les téléspectateurs sont attachés. D'intéressantes innovations marqueront la 12e édition de cette fête télévisuelle dimanche soir.

D'abord, pour se rapprocher de l'année théâtrale qu'elle entend

couronner, la direction des Masques a décidé de déplacer la soirée de janvier à décembre; ensuite, l'événement se déroulera au Studio 42 de la Maison de Radio-Canada afin que les artisans du théâtre puissent y être accueillis en plus grand nombre. Enfin, 30 minutes supplémentaires ont été ajoutées cette année par Artv pour le bénéfice des téléspectateurs.

Comme d'habitude, la soirée débutera par une remise de prix hors antenne, qui sera suivie de la diffusion de l'événement. Mais, pour la première fois, justice sera rendue à tous les lauréats des Masques attribués hors antenne ainsi qu'à Artv: ils seront, eux aussi, présentés sur scène à la télé de la SRC.

À titre de directeur artistique, de metteur en scène et d'animateur, le très polyvalent René Richard Cyr prend les commandes de cette soirée qui promet d'être mémorable. Il a rallié autour

de lui une équipe particulièrement brillante, composée de la dramaturge Évelyne de la Chenelière qui cosigne les textes avec lui, de l'ex-directeur du Quat'Sous et homme de théâtre Pierre Bernard ainsi que de Pierre Pirozzi, recherchiste et assistant metteur en scène, qui veillent à l'ensemble de la conception. Anne Dorval, Guylaine Tremblay, Serge Postigo et David Savard seront les acteurs de la soirée. Même le rituel de la remise de prix surprendra, promet-on.

La soirée accordera une place de choix à la promotion des pièces qui prendront l'affiche au cours des prochains mois; on espère ainsi susciter le goût du théâtre chez les téléspectateurs. À Artv, de courtes scènes souligneront l'importance de ceux qui travaillent dans l'ombre au théâtre, et on pourra entendre des extraits de grands textes interprétés par des artistes invités. À Radio-Canada, un téléthéâtre en cinq scènes permettra aux téléspectateurs de suivre le processus de création d'une pièce de théâtre, de l'ébauche jusqu'au soir de la première.

Chaque année, l'Académie québécoise du théâtre, présidée par Vincent Bilodeau, remet un prix-hommage lors du gala des Masques; ce prix prestigieux sera attribué dimanche au Centre des auteurs dramatiques (CEAD), qui célébrait en 2005 sa 40e année d'existence.

Rappelons que le CEAD, dirigé par Diane Miljours, joue un rôle majeur dans la dramaturgie québécoise en organisant toutes sortes d'activités pour faire rayonner celle-ci ici et à l'étranger et en soutenant le travail des auteurs. Le CEAD maintient également un centre de documentation unique qui met à la disposition du public quelque 3300 titres de pièces québécoises et franco-canadiennes, publiées ou inédites, ainsi que des archives portant sur tout ce qui touche à cette dramaturgie.

Parmi les spectacles en nomination, La Cloche de verre domine avec sept nominations; Jouliks en recueille six; Les bonbons qui sauvent la vie, Le Projet Andersen et Le Discours de la méthode ont chacun cinq nominations.

Réalisée par Jocelyn Barnabé, la 12e édition de La Soirée des Masques allumera sa marquise le 18 décembre prochain, de 18h30 à 20h sur les ondes d'Artv et de 20h à 22h à la télévision de Radio-Canada.