Le public du TNM décerne les prix Gascon-Roux

C'est dans le grand hall d'entrée du TNM que Lorraine Pintal, directrice générale et artistique de la compagnie, a remis hier en fin d'après-midi les prix Gascon-Roux pour la saison 2004-05, décernés par le public fidèle de la maison. Sans surprise, c'est Alexis Martin, pour son rôle de Joseph K dans Le Procès de Kafka, qui a reçu le prix de l'interprétation masculine. Nathalie Mallette et Macha Limonchik se partagent celui de l'interprétation féminine pour leur rôle respectif de la savetière dans La Savetière prodigieuse de Federico García Lorca et de Elke dans Une adoration de Nancy Huston.

Il y aura quand même eu un petit élément de surprise lors de la courte cérémonie qui a précédé la première du premier spectacle de la saison (Antoine et Cléopâtre) puisque un peu tout le monde attendait François Girard dans la catégorie de la meilleure mise en scène de l'année... mais le public du TNM en a décidé autrement en accordant plutôt le prix au trio Michel Lemieux-Victor Pilon-Denise Guilbault pour cette Tempête de Shakespeare «refondue multimédiatiquement» qu'ils nous ont servie le printemps dernier.

François Séguin a reçu le prix de la conception du décor pour Le Procès, Mérédith Caron, celui des costumes pour La Savetière prodigieuse, Michel Smith, celui de la conception sonore pour La Tempête, et Alain Lortie, celui des éclairages pour La Tempête encore. Le «nouveau» Shakespeare virtuel concocté par le trio de metteurs en scène est donc le spectacle qui amasse le plus d'honneurs cette année (trois prix), suivi du Procès et de La Savetière prodigieuse, mise en scène, on s'en souviendra, par Martine Beaulne. Chacun de ces gagnants reçoit une somme de 500 $ et une épinglette en or.

La rencontre a aussi servi de cadre à la remise du prix de la relève Olivier Reichenbach, institué plus récemment lors du 50e anniversaire du TNM pour souligner le talent particulièrement prometteur d'un jeune comédien. Cette année, c'est Benoît McGinnis, pour son rôle de Franck dans Une adoration de Nancy Huston, qui a été récompensé d'une bourse de 3000 $.