En parallèle - En scène et en bouche

Source Festival mondial des arts pour la jeunesse
Horta van Hoye donnera vie aux contes inuits de Jacques Pasquet grâce à ses personnages de papier mesurant jusqu’à trois mètres de haut.
Photo: Source Festival mondial des arts pour la jeunesse Horta van Hoye donnera vie aux contes inuits de Jacques Pasquet grâce à ses personnages de papier mesurant jusqu’à trois mètres de haut.

Spectacle de héros en papier, match d'improvisation de marionnettes et discussions publiques sur des thèmes touchant les différentes facettes du théâtre jeunes publics: la programmation parallèle du 15e Congrès et Festival mondial des arts pour la jeunesse, organisé par l'Association internationale du théâtre pour l'enfance et la jeunesse (ASSITEJ), offre des activités diversifiées pouvant plaire à plusieurs types de spectateurs.

Tissant un lien entre la littérature et le théâtre, le spectacle Il était une fois... est une des activités phares de la journée consacrée à la littérature jeunesse du Festival international de la littérature. Produit par l'ASSITEJ Canada et le festival Les Coups de théâtre, grâce au soutien financier de «Montréal, capitale mondiale du livre», l'événement réunit le conteur Jacques Pasquet et la sculpteure de papier Horta van Hoye. M. Pasquet livrera les contes inuits qu'il a recueillis lors de ses voyages dans le Grand Nord et Horta van Hoye donnera vie aux récits grâce à ses personnages de papier mesurant parfois jusqu'à trois mètres de haut. Elle en fabriquera même un sous les yeux de ses spectateurs.

«L'idée de base de cet événement vient du fait que le conte est de la littérature orale et que le moyen d'expression du théâtre est l'oralité. Les personnages de ces arts fragiles et éphémères ont besoin du papier pour se conserver», soutient le responsable du projet, Joël Richard. À la fin de la présentation, des enfants conduiront une vingtaine de personnages de papier dans les rayonnages de la section jeunesse de la Grande Bibliothèque. L'un d'eux sera même défroissé, plié en quatre et inséré dans un des livres de Jacques Pasquet. Il était une fois... sera présenté le 24 septembre à 16h et à 17h30 à l'auditorium de la Grande Bibliothèque.

«Lucille in the sky avec un diamant»

Pour les enfants âgés de 8 ans et plus, une lecture théâtralisée de la pièce Lucille in the sky avec un diamant sera présentée au Monument-National le 26 septembre à 15h. Cette nouvelle création du Théâtre du Gros Mécano de Québec, en coproduction avec l'Atrium de Chaville en France, raconte l'histoire de Benoît qui parle sans arrêt pour oublier qu'il a peur de prendre l'avion pour la première fois. Il fera la rencontre de Lucille qui changera sa vie, la vision qu'il a de lui-même et du monde. «C'est un texte très touchant et très poétique qui aborde le thème du hasard de la rencontre entre deux personnes», explique la directrice des communications du Théâtre du Gros Mécano, Hélène Basque.

Pour son travail d'écriture, l'auteur Reynald Robinson s'est inspiré de rencontres avec des enfants de Chaville et du Village huron de Québec. Le texte est truffé d'images et ponctué de courts poèmes écrits par les enfants exprimant leurs peurs et leurs préoccupations sur les thèmes de l'amour et de l'amitié.

«Les enfants sont tombés amoureux de la pièce lors des lectures publiques qui ont eu lieu à l'Atrium de Chaville, au festival À pas contés de Dijon en France et au Village huron», affirme Mme Basque en précisant que la première de cette pièce du Théâtre du Gros Mécano, qui célèbre cette année ses 30 ans d'existence, aura lieu en janvier 2006 au Théâtre des Gros Becs, à Québec.

Marionnettes

Tant appréciées des tout-petits, les marionnettes demeurent incontournables lorsqu'il est question d'art pour la jeunesse. L'Association québécoise des marionnettistes organise un match d'improvisation de marionnettes et d'objets le 23 septembre à 21h au café du Monument-National. Intitulé Momi-manipulation d'objets et de marionnettes, l'événement d'une durée de trois heures s'adresse à un public de 16 ans et plus.

Fondé en 1976, le Théâtre de l'Avant-pays offre une visite de l'atelier de fabrication de marionnettes et une rencontre avec les principaux concepteurs de leur prochaine création, L'Armoire. Comptant à son actif 29 productions ayant rejoint plus de 650 000 spectateurs, le Théâtre de l'Avant-pays a marqué la pratique du théâtre de marionnettes au Québec et à l'étranger. L'événement aura lieu le 22 septembre à 17h dans les locaux de la compagnie.

Place à la discussion

Une table ronde ayant pour thème Jusqu'où aller trop loin? Un théâtre pour les jeunes, pour les adultes ou pour la critique? aura lieu au café du Monument-National le 23 septembre de 16h à 17h30. Une tendance veut que l'on pousse l'audace toujours plus loin dans le théâtre jeunes publics. Ce théâtre s'adresse-t-il aux jeunes ou tente-t-il de séduire plutôt les adultes, voire d'abord la critique? Les artistes prennent-ils plus de libertés dans les festivals que lorsqu'ils jouent dans les écoles, où ils doivent plaire aux directions d'établissement soucieuses de leurs responsabilités?

L'animation sera assurée par Michel Vaïs de la revue québécoise du théâtre Jeu et les invités seront la critique de Stockholm Margareta Sörenson, la professeure à l'Université du Québec à Montréal Hélène Beauchamp, l'auteur dramatique Jean-Rock Gaudreault et le directeur artistique du festival Les Coups de théâtre, Rémi Boucher. La discussion sera suivie d'une période d'échanges avec le public et le tout fera l'objet d'un article qui sera publié dans le prochain numéro de la revue Jeu.

Pour sa part, le Théâtre d'Aujourd'hui organise une discussion publique ayant pour titre «Le théâtre "tout public", c'est pour qui?», le 27 septembre de 17h à 19h. Les auteurs dramatiques invités seront, entre autres, Jasmine Dubé, Évelyne de la Chenelière et Francis Monty, alors que Marie-Thérèse Fortin et Stéphane Lépine animeront la discussion.

Finalement, la Maison Théâtre offre un forum sur le thème «Quels théâtres pour quels publics?», les 26 et 27 septembre. Ces deux jours de forum proposeront des conférences et des tables rondes où seront débattus différents thèmes: la place et la valeur des publics ainsi que l'auteur, l'enfant et l'émotion. Pour la clôture du forum, les compagnies membres de la Maison Théâtre présenteront leurs démarches propres.

Collaboratrice du Devoir