En photo - Un pièce qui dérange

Photo: Agence France-Presse (photo)

Gurpreet Kaur Bhatti, l'auteure d'une pièce qui a provoqué la colère de la communauté sikhe de Birmingham, a décidé de se réfugier dans la clandestinité en raison de menaces qui pèsent sur sa vie, a rapporté hier le quotidien londonien du soir Evening Standard.

«Elle a été menacée de meurtre et la police lui a dit de se cacher», a déclaré au journal le réalisateur de films Shakila Taranum Mann, un ami de l'auteure. La direction du théâtre Repertory Theatre de Birmingham a décidé, pour des raisons de sécurité, d'interrompre les représentations de la pièce, lundi, deux jours après l'intrusion d'une centaine de sikhs protestant contre cette pièce qu'ils jugent injurieuse pour leur religion. La pièce, intitulée Behzti (Déshonneur), décrit des agressions sexuelles et un meurtre commis dans un temple Gurdwara, lieu de culte sikh. Toutes les affiches de la pièce (notre photo) ont été enlevées des murs du théâtre.