«Les larmes amères» et «Coriolan» s’illustrent aux Prix de la critique

Anne-Marie Cadieux a remporté le Prix de la critique de la meilleure interprétation féminine pour sa performance dans la pièce «Les larmes amères».
Photo: Guillaume Langlois Anne-Marie Cadieux a remporté le Prix de la critique de la meilleure interprétation féminine pour sa performance dans la pièce «Les larmes amères».

L’actrice Anne-Marie Cadieux et les metteurs en scène Robert Lepage et Wajdi Mouawad se sont illustrés lundi, en remportant chacun un Prix de la critique de l’Association québécoise des critiques de théâtre (AQCT) section Montréal pour la saison 2018-2019.

Mme Cadieux est repartie avec le trophée de la meilleure interprétation féminine pour son rôle dans Les larmes amères, pièce jouée au théâtre Prospero. La pièce a également été récompensée pour la meilleure scénographie, grâce aux décors d’Odile Gamache. Le prix de la meilleure interprétation masculine est quant à lui allé à Francis Ducharme, pour son rôle dans Britannicus, de Jean Racine.

Robert Lepage a quant à lui été couronné du prix de la meilleure mise en scène pour son travail sur l’adaptation de Michel Garneau de la pièce Coriolan, de William Shakespeare.

Wajdi Mouawad a remporté les honneurs dans la catégorie Hors Québec pour sa pièce Tous des oiseaux, qu’il a également mise en scène, et qui a été présentée lors du Festival TransAmériques.

La pièce de Stefano Massini Chapitres de la chute, mise en scène par Marc Beaupré et Catherine Vidal, a quant à elle été sacrée meilleur spectacle.

Dans la catégorie du meilleur texte original, Catherine Chabot a été primée pour Lignes de fuite.

Du côté du meilleur spectacle pour un jeune public, la récompense a été attribuée à un collectif d’auteurs et d’auteures adolescents, qui ont écrit Le scriptarium 2019. Ce projet initié par Stéphane Crête l’an dernier était présenté par Didier Lucien cette année.

Finalement, un prix spécial a été décerné cette année au spectacle Trilogie d’une émigration, pour souligner la confiance donnée à un jeune public et l’accueil qui lui a été réservé. Le spectacle d’une durée de huit heures inclut trois contes de Philippe Soldevila.

La remise de prix s’est déroulée devant public à la Maison Théâtre.