Théâtre - Une saison pimentée à l'Espace Go

Marie-France Lambert, Anne-Marie Cadieux, Ginette Noiseux et Évelyne de La Chenelière étaient présentes hier lors du lancement de la saison 2004-05 de l’Espace Go.
Photo: Jacques Grenier Marie-France Lambert, Anne-Marie Cadieux, Ginette Noiseux et Évelyne de La Chenelière étaient présentes hier lors du lancement de la saison 2004-05 de l’Espace Go.

L'Espace Go célèbre son 25e anniversaire (déjà!) en faisant un clin d'oeil au Théâtre expérimental des femmes (TEF) de ses origines. C'est ce qu'expliquait hier soir Ginette Noiseux en présentant la saison 2004-05 de la maison, une saison qui verra onze spectacles prendre l'affiche de la salle du boulevard Saint-Laurent. Trois de ces productions seront le fait de Go et les huit autres seront présentées en diffusion; commençons par les spectacles maison.

En septembre, Ginette Noiseux et son complice Pierre Bernard ont demandé à quatre auteurs (Évelyne de La Chenelière, Marie-Ève Gagnon, Normand Canac-Marquis et François Létourneau) de répondre à une même question cruciale: Les hommes aiment-ils le sexe, vraiment, autant qu'ils le disent? Quatre metteurs en scène (Caroline Binet, Frédéric Blanchette, Patrice Dubois et Alice Ronfard) orchestrent chacun un segment de réponse et signent l'ensemble de la démonstration interprétée par Denis Bernard, Patrice Godin, Marina Orsini et Isabel Richer. Ça promet... Puis, en janvier déjà, Anne-Marie Cadieux interprétera le rôle de Gertrude — la mère d'Hamlet — dans Gertrude, le cri d'Howard Barker. Serge Denoncourt — qui a déjà monté un Barker à l'Opsis lors du cycle Tchekhov — mettra en scène cette oeuvre axée sur la sexualité délirante de cette première dame dans un monde d'hommes. Quant à la troisième production de l'Espace Go, elle viendra au printemps. Martine Beaulne mettra alors en scène Top Girls de la dramaturge féministe Caryl Churchill et dirigera une impressionnante distribution où l'on retrouvera, entre autres, Marie-France Lambert, Annick Bergeron, Micheline Bernard, Sophie Cadieux et Mireille Deyglun.

Du côté du Petit à Petit, la compagnie en résidence à l'Espace Go, Serge Poissant présentera une saison de trois spectacles comprenant une reprise (Everybody's Welles pour tous, de Patrice Dubois et Martin Labrecque, fin septembre) et une création et une lecture publique. D'abord Guitare Tatou de Larry Tremblay sera mis en lecture par Claude Poissant, le 1er novembre. Et, en février, on verra Marc Béland monter son deuxième texte de Dominick Parenteau-Leboeuf, La Petite scrap qui réunira Félix Beaulieu-Duchesneau, Guillaume Champoux, Émilie Dionne, Vincent Gratton et Louise Turcot.

L'Opsis continuera pour sa part d'explorer le cycle Oreste avec Élektra de Hugo von Hofmannsthal, une oeuvre sombre et violente mise en scène par Luce Pelletier qui sera présentée en octobre. En novembre, Brigitte Poupart et sa compagnie Transthéâtre reviennent avec Ceremonials, une production multimédia qui explore les mutations d'un monde déréglé. Enfin, à la mi-avril 2005, Kobol marionnettes offrira en rafale ses trois spectacles: éKo-divertissement nocturne pour marionnettes consentantes, îLo et le tout récent Jolis deuils.

On n'a pas tous les jours 25 ans...