Le théâtre de la Comédie-Française s’installe à Montréal cet été

C’est sous les traits de la comédienne Elsa Lepoivre que Lucrèce Borgia foulera pour la première fois le sol de Montréal.
Photo: Théâtre du Nouveau Monde C’est sous les traits de la comédienne Elsa Lepoivre que Lucrèce Borgia foulera pour la première fois le sol de Montréal.

Du 25 juillet au 4 août, le Théâtre du Nouveau Monde accueillera La Comédie-Française, qui livrera pour la première fois au Canada une pièce de Victor Hugo, Lucrèce Borgia. Dans une mise en scène de Denis Podalydès, la troupe jouera ce drame en trois actes qu’Hugo a écrit en 1833, s’inspirant de l’histoire réelle de Lucrèce Borgia, fille naturelle du futur pape Alexandre VI, et soeur de César Borgia, qui aurait, dit-on, inspiré Le prince à Machiavel.

L’histoire plonge dans les archétypes avec le personnage de Lucrèce, sorte de « monstre moral », comme le décrivait Victor Hugo, toutefois animé par un puissant instinct maternel envers son fils Gennaro.

« La tragédie de Lucrèce Borgia est l’histoire de l’amour maternel venu trop tard », écrivaient en 1985 Antoine Vitez, Yannis Kokkos et Éloi Recoing, dans Le livre de Lucrèce Borgia par Victor Hugo, publié chez Actes Sud. C’est sous les traits de la comédienne Elsa Lepoivre, donc, que Lucrèce Borgia foulera pour la première fois le sol de Montréal. Gaël Camilindi lui donnera la réplique en Gennaro.

La pièce de Victor Hugo raconte l’histoire de Gennaro, qui est le fruit de l’union de Lucrèce Borgia avec son frère. Gennaro ne connaît pas l’identité de ses parents. Mais Lucrèce profite d’un bal masqué pour tenter d’approcher son fils. Démasquée, elle enclenche une vengeance. L’histoire débute dans une gondole, à Venise.

« C’est une grande fresque historique et politique », dit Olivier Giel, délégué général des productions extérieures et de l’audiovisuel pour La Comédie-Française. Un drame dans lequel Victor Hugo, qui sait mêler le tragique et le ridicule, sait aussi faire rire et sourire, dit Giel.

« Il y a la vie. Il y a la mort. Il y a la monstruosité, des criminels, des politiques de bas étage », dit Giel.

Quinze comédiens de La Comédie-Française seront donc de passage au Québec cet été, au TNM. À l’occasion du 375e anniversaire de Montréal, plusieurs théâtres qui ferment normalement l’été ouvriront exceptionnellement leurs portes au public, dans le cadre de l’événement À nous la scène, du 20 juin au 6 août.

Institution unique en son genre, La Comédie-Française a été fondée en 1680 par une ordonnance royale de Louis XIV. L’acte royal donne alors à cette troupe, qui réunit les deux troupes parisiennes existantes, le monopole de jouer à Paris.

Aujourd’hui, La Comédie-Française réunit 63 comédiens permanents, qui font partie d’une coopérative. Les comédiens qui jouent dans les pièces doivent obligatoirement provenir de ce bassin. L’administrateur général, qui est actuellement Éric Ruf, est nommé par le gouvernement français. Éric Ruf assure également la scénographie de Lucrèce Borgia, et y joue le rôle d’Alphonse d’Este.

« C’est une compagnie qui fonctionne selon le modèle des compagnies qui existaient du temps de Molière, au XVIIe siècle », explique M. Giel.

La troupe a un répertoire de quelque 3000 pièces. Jusqu’au XXe siècle, elle jouait essentiellement du théâtre français. Mais son répertoire provient désormais de tous les horizons.

La Comédie-Française est venue plusieurs fois au Canada depuis 1955, mais c’est la première fois qu’elle y joue une oeuvre de Victor Hugo.


Onze pièces à voir cet été

Outre Lucrèce Borgia, 11 pièces seront présentées cet été dans le cadre de l’événement À nous la scène, du 20 juin au 6 août, par lequel des théâtres ouvriront exceptionnellement leurs portes aux estivants. Mentionnons, parmi celles-ci :

Muliats de l’équipe des Productions Menuentakuan, au Théâtre d’aujourd’hui, du 4 au 15 juillet.

Dernier coup de ciseaux de Paul Pörtner, au Gesù, du 11 au 22 juillet.

Imagine-toi ! de Julien Cottereau, au Théâtre Gesù, du 11 au 22 juillet.

On peut trouver l’ensemble de la programmation d’À nous la scène à l’adresse www.375mtl.com/programmation.