Une grande comédienne québécoise s'éteint

Rita Lafontaine a non seulement brillé au théâtre, mais elle a également interprété des rôles au cinéma et dans une multitude de téléromans.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Rita Lafontaine a non seulement brillé au théâtre, mais elle a également interprété des rôles au cinéma et dans une multitude de téléromans.

La prolifique comédienne québécoise Rita Lafontaine s’est éteinte lundi soir à l’âge de 76 ans.

Elle avait été admise dans un hôpital montréalais la fin de semaine dernière et aurait succombé à des complications liées à sa condition intestinale.

Mme Lafontaine, qui avait vu le jour à Trois-Rivières le 8 juin 1939, s’est illustrée pendant des décennies au théâtre.

Grande complice des géants du théâtre québécois Michel Tremblay et André Brassard, elle avait joué dans la toute première distribution de la pièce Les belles-sœurs présentée en 1968.

Elle avait par la suite poursuivi ses personnifications de personnages populaires dans À toi, pour toujours, ta Marie-Lou, Damnée Manon, sacrée Sandra, Albertine, en cinq temps et Encore une fois, si vous permettez, entre autres.

Mme Lafontaine a également campé des rôles dans une trentaine de longs-métrages québécois tels que Françoise Durocher, waitress (1972), Le soleil se lève en retard (1976) et La grande séduction (2002).

Au fil de sa carrière, la comédienne a été récompensée de quatre prix Gémeaux, notamment pour son interprétation du premier rôle féminin dans L’homme de rêve en 1991.

Son saut au petit écran lui a également valu un grand succès avec Le Retour et L’auberge du chien noir, notamment.

En novembre 2005, Rita Lafontaine a reçu le titre d’officière de l’Ordre du Canada, et en 2011, celui d’officière de l’Ordre national du Québec.

Sous son initiative, le programme de Certificat en Interprétation théâtrale a été créé en 2010 à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

En 2013, un cancer fulgurant a emporté sa fille unique, Elsa Lessonini, âgée de 48 ans.

Elle laisse dans le deuil son conjoint, Jacques Dufour.
 

7 commentaires
  • Pierre Labelle - Inscrit 5 avril 2016 08 h 27

    Une grande dame.

    Une grande comédienne oui, elle aurait eu 77 ans en juin mais elle aura manqué de temps car la mort était au rendez-vous. Mes plus sincères condoléances à sa famille et principalement son mari et ses enfants, ainsi qu'à tous ses amis(es) qui sont nombreux je n'en doute pas. Elle va manquée à plusieurs.

  • Louise Collette - Abonnée 5 avril 2016 08 h 28

    Tristesse

    Je suis tellement tellement triste.

    Merci Madame pour tous les beaux moments que vous nous avez fait vivre.
    Je pense en particulier aux Belles-soeurs et plus tard j'ai beaucoup aimé, Encore une fois si vous le permettez, qui est repris à compter de demain le 6 avec Guylaine Tremblay qui va sûrement vivre de grandes émotions.

    Et la liste est longue.
    Votre présence sur scène et au petit écran va cruellement nous manquer.

  • François Beaulé - Inscrit 5 avril 2016 08 h 41

    De quelle maladie souffrait-elle ?

    S'agissait-il d'une appendicite ? Le diagnostic a-t-il été fait trop tard ? Ou la chirurgie qui a suivi a-t-elle été mal faite ou réalisée tardivement ? Combien de gens meurent chaque année de cette façon ?

    • François Beaulé - Inscrit 6 avril 2016 16 h 18

      La première décence dans un hôpital est de guérir les patients. Si la chirurgie n'a pas été faite à temps ou correctement, cela a pu causer la mort de la dame.

  • Rénald Marchand - Abonné 5 avril 2016 09 h 16

    Une grande muse ...

    de la sensibilité, de l'émotion et du vrai de vrai.
    J'ai ressenti une grande tristesse ce ma tin en lisant cette nouvelle

  • Denis Paquette - Abonné 5 avril 2016 10 h 43

    talent ou pas quand ton heure est arrivé

    Dommage, elle aurait méritée de vivre un peu plus longtemps, il y a deux ou trois choses qui tuent , mais comment s'en protéger, notre médecine est encore trop jeune et mal administrée pour nous en protéger, bon il fut un temps ou la plupart des gens mouraient a cinquante ans