Plusieurs oeuvres multidisciplinaires à l’honneur aux Écuries

La saison débutera le 15 septembre avec la présentation de «Polyglotte», un texte de Olivier Choinière.
Photo: Théâtre Aux Écuries La saison débutera le 15 septembre avec la présentation de «Polyglotte», un texte de Olivier Choinière.

Le Théâtre Aux Écuries à Montréal a donné cette semaine le coup d’envoi de sa saison 2015-2016, avec plusieurs propositions multidisciplinaires, originales et atypiques, préparées avec six codirecteurs artistiques. Plusieurs de ces oeuvres sont le fruit de recherches menées aux Écuries.

La saison débutera le 15 septembre avec la présentation de Polyglotte, un texte de Olivier Choinière qui propose une réflexion sur l’immigration et l’image idéalisée du Canada, texte écrit à partir des cours de conversation « Methode Poly-glot de conversation », qui mettra en scène des acteurs non professionnels, dont des immigrants. Une proposition du groupe L’Activité et du Festival TransAmériques

Suivra Everybody Knows This Is Nowhere, de Mark Lawes, une oeuvre qui veut « explorer la mécanique du désenchantement du monde occidental », un spectacle au croisement du théâtre, de la danse contemporaine et des arts visuels, en collaboration avec Theatre Junction Grand.

La saison des Écuries se poursuivra en novembre avec une oeuvre multidisciplinaire de Catherine Bourgeois, Je veux pas marcher seul, qui offrira danse, témoignages, rap et projections autour du thème de la peur, avec un artiste atteint de déficience intellectuelle, un acteur, une danseuse, une performeuse. Le lieu de présentation de l’oeuvre est actuellement tenu secret.

La saison automnale se terminera en décembre avec Nous sommes ici, une oeuvre qui regroupera des diplômés en danse, en théâtre et en performance, en résidence aux Écuries pour livrer de courtes oeuvres. Il s’agit d’un événement issu du OFFTA.

En janvier, Michelle Parent et le Pirata Théâtre présenteront Les bienheureux, texte conçu à partir de témoignages de personnes recevant les services du Centre de réadaptation en dépendance de Montréal. Suivront plus tard cet hiver Habiter les terres : utopie dune révolte rurale, de Marcelle Dubois, et Fendre les lacs, de Steve Gagnon.

Aux Écuries proposera également différents événements tout au long de l’année, dont, cet automne, Procès, une collaboration avec Casteliers, un spectacle « musico-marionnettique slovène déjanté », selon les organisateurs.

À voir en vidéo