Red Ketchup fait exploser ses cases

L’univers de Red Ketchup a été mis au monde en 1982 par Réal Godbout et Pierre Fournier.
Photo: Le Cercle Lab Vivant L’univers de Red Ketchup a été mis au monde en 1982 par Réal Godbout et Pierre Fournier.

Aaarrg ! Blok ! Tassez-vous de d’là ! Red Ketchup, illustre personnage du 9e art mis au monde dans les années 80 par Réal Godbout et Pierre Fournier, se prépare cette semaine à faire exploser les limites de son univers dessiné, pour mieux trouver sa place sur… scène. Le changement de cadre a été fomenté par le groupe Parenthèses 9 de Québec, avec la complicité du bédéiste Francis Desharnais, père de Burquette (Les 400 coups) et cogéniteur avec Pierre Bouchard de Motel Galactic (Pow Pow). Il prend l’affiche au Cercle mardi. Pour trois soirs, seulement.

Rouge Ketchup — c’est le titre de la proposition — se présente comme le « projet d’un instant », résume Raymond Poirier, directeur général de la troupe qui s’est donné pour vocation de faire sortir la bande dessinée de son cadre habituel. « L’univers de Red Ketchup s’est imposé de lui-même avec son univers éclaté, mais également ses thématiques qui, même si elles viennent d’une autre époque, sont encore très faciles à accorder avec les préoccupations du moment. »

Paranoïa de la surveillance, abus de sécurité, patriotisme mal placé, culte du complot et propagande douteuse… Red Ketchup a finalement tout dans son délire narratif pour parler au présent, dans des formes d’ailleurs qui ne sont pas vraiment les siennes. Le spectacle convoque en effet l’univers sonore d’Érik D’Orion, les vidéos de Frédérique Laliberté, les images et la coloration de l’artiste visuel Paul Brunet, mais aussi les dessins et animations de Francis Desharnais, le tout dans une mise en scène de Jocelyn Pelletier.

Oeuvre à explorer

« C’est une oeuvre très riche et fascinante à explorer, dit au téléphone Francis Desharnais, qui va proposer des mises en mouvement de l’antihéros délicieusement attachant façonné au siècle dernier à grand coup de guerre froide et des grands classiques du cinéma et des séries d’action. Quand on cherche à la faire sortir de son cadre, elle amène des images très fortes et différentes, et trouve aussi sa place dans des disciplines artistiques très variées avec une facilité qui témoigne sans doute de son universalité ».

Qualifié de spectacle de performance ou de mise en espèce d’installation artistique, Rouge Ketchup compte se développer sur scène en oscillant entre la schizophrénie et le trouble de la personnalité multiple, forcément, tout en restant « ludique et accessible à la fois », promet Francis Desharnais. Pour le moment, la livraison de l’objet sur une scène montréalaise n’est pas au programme, disent les créateurs.

L’univers de Red Ketchup a été mis au monde en 1982 par Réal Godbout et Pierre Fournier dans les pages du magazine Croc, où il a commencé sa carrière comme personnage secondaire dans la série Michel Risque avant de devenir le personnage principal de ses propres aventures. Steve, de son vrai prénom, cet agent du FBI, vétéran de la guerre du Vietnam, à la psychorigidité comique, a été rappelé au bon souvenir du présent au milieu des années 2000 par l’entremise de réédition de ces aventures par la maison d’édition La Pastèque.

Red Ketchup en 5 facettes décousues

1. Le personnage apparaît dans une case des aventures de Michel Risque en avril 1982 (Croc no 32).

2. Le dernier album de ses aventures, Elixir X, n’a jamais été publié. La mort abrupte de Croc l’a arrêté en plein vol. Il lui manque 22 planches.

3. En 2012, il a été au coeur d’une exposition montée dans le cadre du Festival de la bande dessinée de Québec.

4. L’année suivante, le personnage a été ramené dans le présent, dans les pages du Devoir, dans une aventure inédite le mettant en scène à la commission Charbonneau.

5. Il considère les pingouins comme une menace, et cela a sans doute un lien avec sa polytoxicomanie.

Rouge Ketchup

Avec : Paul Brunet, Francis Desharnais, Érick D’Orion et Frédérique Laliberté sous la direction de Jocelyn Pelletier. Au Cercle Lab Vivant à Québec, les 24, 25 et 26 mars.