Un Québécois aux portes de Broadway

L’héroïne de la pièce Deployed
Photo: Wanda Malfara L’héroïne de la pièce Deployed

Hier encore, Jessy Brouillard essayait sans trop de succès de se construire une carrière de compositeur de chansons pop. Après une tentative tout aussi infructueuse du côté de la scénarisation, le trentenaire basé à Montréal a décidé de fusionner ces deux aspirations… sur les planches. Le résultat, Deployed, a été sélectionné par le prestigieux New York Music Theatre Festival.

 

Au bout du fil, Jessy Brouillard semble encore sonné. « C’est très intense. On dispose de 120 heures pour monter le spectacle. On a fait passer des auditions et, depuis une semaine, on répète dans une salle du festival. Mercredi prochain [le 16 juillet], en après-midi, on enchaînera sur la scène du Jewel Box Theatre. La première aura lieu le soir même. C’est… C’est la vraie affaire. »

 

En gestation pendant quatre ans, Deployed a été inspirée par un reportage de CNN portant sur des femmes irakiennes entraînées — étant donné qu’un homme musulman ne peut toucher une autre femme que la sienne — à en fouiller d’autres après que des attentats kamikazes se furent multipliés. C’est la toile de fond.

 

Campée dans une base militaire américaine à Bagdad, l’intrigue proprement dite s’intéresse à l’amitié qui se tisse entre Emily, une soldate immature, et Laila, sa jeune traductrice irakienne. Une amitié mise à mal par l’arrivée de l’ex-fiancé d’Emily, un vétéran au passé trouble.

 

« À l’origine, j’avais écrit un scénario de film qui comptait trois chansons. Je l’ai proposé à un producteur qui m’a suggéré d’en tirer une comédie musicale. Finalement, ça n’a pas fonctionné, mais j’ai continué de travailler sur le projet, puis je l’ai soumis au New York Music Theatre Festival il y a trois ans, et encore il y a deux ans, sans succès. Je ne connaissais personne ; je n’avais pas de contacts. »

 

Ne s’avouant pas vaincu, Jessy Brouillard a communiqué avec Charlie Fink, qui a mis sur pied en 2007 la New Musical Foundation dont le mandat est de soutenir les créateurs dans le domaine du théâtre musical et de la comédie musicale. « Il a écouté les quatre chansons présentes sur mon site Internet et il les a aimées. Il m’a conseillé de soumettre de nouveau mon projet au festival en donnant son nom en référence. »

 

Sur la liste

 

Dans les circonstances, Jessy Brouillard affiche un pragmatisme étonnant. « On m’a dit : “Tu vas être joué sur Broadway ! C’est génial !” Moi, je ne considère pas que je suis arrivé “sur Broadway”. Je suis plutôt aux portes de Broadway. »

 

Il n’empêche, ne se produit pas sur la mythique artère new-yorkaise qui veut. Le simple fait d’être convié dans son antichambre relève de l’exploit. En effet, seules vingt productions sont retenues par le New York Music Theatre Festival, qui donne ensuite à celles-ci les moyens d’exister. Infrastructures, logistique, cachets : tout est pris en charge par l’événement, suivi de près par le milieu.

 

Bref, si Jessy Brouillard dit vrai en précisant qu’il se trouve « aux portes de Broadway », il a pour lui l’avantage, énorme, d’avoir désormais son nom sur la liste du portier.