Rock'n'drama

Orbite, le spectacle de la compagnie suisse Öff Öff<br />
Photo: Source Öff Öff productions Orbite, le spectacle de la compagnie suisse Öff Öff

Oui, le Montréalais friand de festivités a l'embarras du choix du 23 au 25 juin, entre les célébrations de la Fête nationale et les débuts fringants du Festival de jazz. L'abondance ne fait pas mal: ce sont aussi les dates choisies par le Festival de théâtre de rue de Lachine, qui propose encore une fois la formule hybride qui fait son charme, où les spectacles de rue alternent avec les concerts rock en plein air (cette année, We Are Wolves, Les Breastfeeders, Canailles, Alaclair ensemble, les frères Goyette, Panache et Galaxie, entre autres).

Comme d'habitude, les cofondateurs Rémi-Pierre Paquin et Philippe Gauthier ont déniché un spectacle événementiel pour ponctuer les festivités: une chorégraphie entre ciel et terre, sur un gigantesque mobile d'acier placé à 17 mètres au-dessus du sol. Intitulé Orbite, le spectacle de la compagnie suisse Öff Öff promet d'être aussi spectaculaire que planant. Le Festival offre aussi l'occasion de prendre le pouls des plus intéressantes compagnies québécoises de théâtre de rue: Les Sages Fous, ZAL, Tête de Pioche, Théâtre A Tempo, NomadUrbains. Et ce, sans oublier la visite attendue des Français, d'abord Fred Tousch (désopilant personnage), puis la compagnie Joseph K., qui promet une déroutante «contre-visite guidée».

Fait à noter: Lachine aime de plus en plus piger dans l'offre de spectacles en salle pour les offrir en version plein air. Les Gravelworks de Frédérick Gravel subiront cette année cette transplantation. «On s'assure, explique Rémi-Pierre Paquin, de suivre de près les artistes à qui on propose cela, pour que leurs propositions trouvent l'environnement urbain qui leur sied le mieux et que ça permette une évolution, une mutation de leur travail.»

***

Collaborateur du Devoir