Théâtre jeunes publics - Des escabeaux dans les rotules

Des escabeaux, parce que L’Envol de l’ange est un spectacle de mouvement acrobatique, une forme inventée par le DynamO il y a plus d’un quart de siècle.<br />
Photo: DynamO THéâtre Des escabeaux, parce que L’Envol de l’ange est un spectacle de mouvement acrobatique, une forme inventée par le DynamO il y a plus d’un quart de siècle.

Toujours stimulant d'être entouré d'une mer de 300 enfants de 8 à 12 ans fraîchement descendus de leur autobus jaune... Surtout de les voir et de les entendre réagir dès le départ à une histoire finalement assez sombre et même presque compliquée puisqu'on rencontre là un fantôme et que l'on se fait constamment lancer des escabeaux dans les rotules...

Des escabeaux, parce que L'Envol de l'ange est un spectacle de mouvement acrobatique, une forme inventée par le DynamO il y a plus d'un quart de siècle et qui ne tient ni du cirque, ni de la performance, ni de la danse, mais de tout cela en symbiose avec le théâtre. Si c'est là une première pour vous, vous serez d'abord frappé par l'équilibre étonnant qui règne dans ce genre de production entre le très concret et le très abstrait. La scène ici, vous verrez, devient d'abord un lieu hautement symbolique où tout peut se transformer en n'importe quoi et surtout les escabeaux en forêt impénétrable, en montagne à escalader ou en rails de chemin de fer.

L'histoire reste toute simple et le spectacle repose sur un parallèle entre le conte du vilain petit canard et la disparition d'une enfant «différente» transformée en secret de famille. Mais le spectacle transpire une telle énergie, transcrit tellement clairement la joie simple de vivre pleinement dans son corps que les enfants qui étaient là l'autre matin en ont rapidement oublié leurs claviers et leurs écrans pour se souvenir de ces si simples premiers émerveillements.

L'Envol de l'ange n'est pourtant pas un spectacle parfait, loin de là: on y trouve par exemple des longueurs à dévoiler le noeud, le thème central de la pièce. Et la mise en scène de Jacqueline Gosselin, particulièrement efficace, offre beaucoup de corde aux jeunes spectateurs afin qu'ils s'accrochent les pieds et ne puissent plus ensuite résister aux bonheurs que l'on sent et que l'on voit s'étaler sur scène à tout moment. Mais le spectacle est une réussite

totale; en fait, le DynamO Théâtre nous offre ici son spectacle le plus réussi depuis Mur-mur. Ce n'est pas peu dire.