Saison 2009-10 - Audaces et grosses pointures au Rideau vert

La comédienne Sylvie Drapeau s’est adressée au public réuni lors du dévoilement de la programmation de la saison 2009-10 du Rideau vert, devant la directrice artistique Denise Filiatrault.
Photo: Annik MH de Carufel La comédienne Sylvie Drapeau s’est adressée au public réuni lors du dévoilement de la programmation de la saison 2009-10 du Rideau vert, devant la directrice artistique Denise Filiatrault.

Non, le Rideau vert ne se transforme pas en théâtre expérimental. Mais oui, la saison prochaine verra le vénérable théâtre de la rue Saint-Denis multiplier les audaces.

Audace d'abord avec le retour d'un duo audacieux: Alexandre Marine dirigera Sylvie Drapeau (et une foule de comédiens) dans Un tramway nommé Désir pour la première fois depuis le troublant Marie Stuart qui les avait réunis.

Puis Claude Laroche, l'ancien du Grand Cirque, prendra les rênes d'Il n'y a plus rien de Robert Gravel, qui réunira une bonne quinzaine de comédiens... et nous voilà déjà en décembre. Période qui ramènera encore cette année Revue et corrigée jusqu'au 9 janvier, sauf que cela se fera au théâtre Outremont cette fois, succès oblige!, de façon à pouvoir répondre à la demande. En 2009, le collectif d'auteurs réunit Daniel Leblanc, Nathalie Lecompte et Luc Michaud; Yvon Bilodeau dirigera Suzanne Champagne, Chantal Francke, Benoît Paquette et plusieurs autres.

Fin janvier, nous voilà de retour rue Saint-Denis avec une coproduction, Une musique inquiétante de Jon Marans dans la mise en scène de Martin Faucher. Jean Marchand et Émile Proulx-Cloutier interprètent ce drame où s'opposent raison et passion. La version anglaise de la production prendra ensuite l'affiche du Seagal Centre à la mi-mars.

Fidèle à sa volonté de «présenter un théâtre populaire de qualité», comme elle l'explique elle-même, Denise Filiatrault signera ensuite en avril la mise en scène des Leçons de Maria Callas de Terrence McNally, mettant en vedette Louise Marleau. Primé de tous côtés, joué plus de 500 fois sur Broadway, le texte de McNally devrait toucher le public plus traditionnel du Rideau vert.

Notez toutefois que la saison se mettra en branle en août avec la reprise d'un des grands succès de la saison dernière, Le Paradis à la fin de vos jours de Michel Tremblay, avec Rita Lafontaine en Nana et Frédéric Blanchette à la mise en scène. Puis, avant le duo tragique Drapeau-Marine, et dès le 1er septembre, le Rideau vert codiffuse une autre production de La Manufacture, Coma Unplugged de Pierre-Michel Tremblay, avec Félix Beaulieu-Duchesneau dans la remarquable mise en scène de Denis Bernard. C'est cela, avoir de la suite dans les idées.

À voir en vidéo