Pièce de résistance

Orphelins depuis un terrible naufrage, Jam Pack (le polyvalent Félix Beaulieu-Duchesneau) et sa soeur Lucide Luciole Petite Lucie (charnelle Marie-Ève Pelletier) se sont réfugiés dans des jeux rituels, et dans un isolement volontaire sur leur bout d'île. Ils bravent les tempêtes qui secouent leur précaire abri, mais aussi la curiosité, le jugement, l'ostracisme des villageois voisins. Tandis que Lucie vend son corps soir après soir aux hommes, l'original Jam Pack met son esprit à l'oeuvre dans d'étranges expériences scientifiques: ce «déficient social» cherche dans ses gènes la source de son agressivité envers les étrangers et de son incapacité d'aimer. Comme si la marginalité était une maladie...

Il y a dans la pièce de Marcelle Dubois une certaine verve langagière et un imaginaire séduisant. Un univers poétique bien transmis sur scène, dans le décor ludique de Véronique Bertrand. Le laboratoire de savant fou de Jam Pack renvoie ainsi à l'inventivité des jeux d'enfants, où, par exemple, un coquillage sert de micro. L'espace est aussi jonché de longs os de baleine, dont les extrémités, rappelant vaguement des dinosaures, représentent parfois les têtes de villageois. En effet, les deux comédiens incarnent avec flexibilité plusieurs rôles. Ce qui donne une intéressante ambiguïté à la fable, les villageois étant peut-être issus de l'imagination des protagonistes...

Sur le plan du propos, le spectacle est moins probant. Le récit semble tourner un peu court, et la fin m'a laissée perplexe. Quel sens tirer de ces deux personnages de résistants qui paraissent écartelés entre leur rébellion et leur désir d'être acceptés? La pièce dépeint d'un côté une société conventionnelle et intolérante, et, de l'autre, des adultes-enfants à la Ducharme dont la révolte s'apparente au refus de grandir. Deux mondes étouffants et refermés sur eux-mêmes. Par ailleurs, on se demande si, dans cette île minuscule qui résiste à «l'assimilation de la mer», on ne pourrait pas voir une métaphore du Québec...

***

Collaboratrice du Devoir

***

Jam Pack

Texte et mise en scène de Marcelle Dubois. À la salle Jean-Claude Germain du Théâtre d'Aujourd'hui, jusqu'au 13 décembre. Une production du Théâtre Les Porteuses d'Aromates.

À voir en vidéo