Carrefour international de théâtre de Québec - La Redoute

C'est à l'occasion des représentations données en juillet 1995 au musée Calvet à Avignon que ce spectacle a pris pour titre La Méridienne. On lui a simplement donné le nom de la salle du musée où le Marotoscope a été placé. À Québec, le spectacle aurait pu être simplement rebaptisé «La Redoute» et porté le nom de l'endroit convivial et pétri d'histoire où on le joue. Quant au Marotoscope, je ne vous le décrirai pas. Le mot ne figure dans aucun dictionnaire. C'est dire assez la singularité de l'expérience théâtrale que propose Ézéchiel Garcia-Romeu.

La Méridienne


D'Ézéchiel Garcia-Romeu. Présenté à La Redoute Dauphine, au parc de l'Artillerie, par le Théâtre Granit de Belfort (France), dans le cadre du Carrefour international de théâtre (Québec). Jusqu'au 26 mai.


D'ailleurs, certains auront peut-être entendu parler de la dernière visite du Théâtre Granit à Québec. Il avait donné Aberrations du documentaliste il y a deux ans. Autre miniature destinée à une trentaine de spectateurs, autre bijou où le temps et le contact avec celui qui assiste à la représentation sont magnifiés. Mais La Méridienne va encore plus loin dans la personnalisation du spectacle et dans le soin qui est apporté à la préparation du spectateur. À peine quinze élus par représentation, à qui échoit le privilège d'un poème dramatique silencieux que chacun reçoit à tour de rôle.


Dès lors, tout est mis en place pour que le public apprécie à sa juste valeur le temps précieux qui lui est consacré. De son entrée dans la salle commune où sont servis vin, fromage et fruits jusqu'à l'instant où l'on vient avec délicatesse lui murmurer ce qui l'attend, le guider jusqu'au seuil de la représentation et lui indiquer quand elle prendra fin. Vous aurez compris que le secret qui entoure le dévoilement contribue à faire de l'expérience un bien inestimable.


C'est une aventure étrange à laquelle chacun réagira à sa façon. Certains resteront muets et auront envie de rentrer vite chez eux, emportant bien caché le secret dans le plus intime d'eux-mêmes. D'autres voudront tout de suite partager ce que la minuscule merveille a produit en eux. Quelques-uns s'acharneront à raconter en se demandant jusqu'où ils peuvent aller sans priver leur semblable du moment unique au cours duquel une scène, si petite soit-elle, si courte soit-elle, ne s'adresse qu'à soi.