Théâtre - Une saison toute «étrangère»

Nous n'étions pas vraiment là pour assister en direct à la descente des marches de chaque équipe de production, mais on peut quand même vous dire, grâce aux merveilles de l'électronique, que des cinq productions prévues la saison prochaine chez Duceppe, cinq orbitent autour de la scène anglophone contemporaine. Il n'y aura en fait qu'une exception, de taille il faut l'avouer, puisque René Richard Cyr mettra en scène Le Vrai Monde, une des pièces les plus émouvantes de Michel Tremblay (du 31 octobre au 8 décembre), qui creuse ici à fond la problématique du vrai et du faux entourant la création littéraire. À surveiller ici, une distribution complètement «neuve» où on retrouve Benoît McGinnis, Émilie Bibeau (qui, décidément, est en train de faire sa place sur les scènes montréalaises), Normand D'Amour, Josée Deschênes, Bernard Fortin, Marie-France Lambert et Milène Leclerc.

Mais revenons plutôt à l'ordre chronologique et à la pièce de John Patrick Shanley, Le Doute, qui ouvrira la prochaine saison, du 12 septembre au 20 octobre. Martine Beaulne dirigera Louise Laprade, Gabriel Sabourin, Marie-Ève Bertrand et Myriam De Verger.

De Shanley, qui connaît une carrière glorieuse aussi bien au cinéma qu'au théâtre, on peut souligner que Doubt, une histoire d'attouchements sexuels présumés d'un aumônier sur de jeunes garçons dont il a la charge, lui a valu le prix Pulitzer en 2005. Michel Dumont signe la traduction.

Pour faire le pont du temps des Fêtes, du 19 décembre au 9 février, Duceppe nous propose ensuite La Casta Flore de Peter Quilter. Cette «comédie audacieuse, intelligente et délirante sur la vie d'une femme authentique qui a le courage et l'énergie d'aller jusqu'au bout du talent qu'elle n'a pas» sera mise en scène par Monique Duceppe et on y retrouvera, entre autres, Pierrette Robitaille dans le rôle-titre, Benoît Brière, Danièle Lorain (qu'on ne voit plus!) et Pauline Martin.

Suivront deux valeurs sûres. Neil Simon d'abord, du 27 février au 5 avril, un favori de la compagnie dont on pourra revoir Les Sunshine Boys, pièce que Jean Duceppe et Roger Lebel avaient créée en français en 1982. Ici, Claude Maher signera la mise en scène, la traduction et l'adaptation de la pièce. Claude Michaud, Michel Dumont, Manon Gauthier, Guy Jodoin, Caroline Lavigne et Marc Saint-Martin formeront la distribution. La saison se terminera avec Equus de Peter Schaffer, du 23 avril au 31 mai. Ce drame monté à quelques reprises ici depuis sa création, en 1973, sera mis en scène par Daniel Roussel qui assurera aussi, avec Guy Nadon, la traduction du texte. Nadon, Éric Bruneau, Micheline Bernard, Germain Houde (qu'on avait perdu de vue), Louise Laprade et Raymond Legault joueront les rôles principaux.

Une saison presque toute «étrangère» en perspective...