Coups de théâtre - Croustillant!

Une scène de la pièce Les Secrets de la nuit.
Photo: Arne B. Langleite
Photo: Une scène de la pièce Les Secrets de la nuit. Photo: Arne B. Langleite

Elle vit le jour, il vit la nuit. Il est boulanger, elle est blanchisseuse. Même s'ils se connaissent depuis la petite enfance et sont presque promis l'un à l'autre, leurs métiers font en sorte que Colombine et Pierrot ne se voient plus. Et allez donc vous marier avec quelqu'un que vous ne voyez plus jamais! Pierrot écrit bien des lettres mais ne se décide pas à les envoyer, et Colombine pense constamment à son ami sans réussir à trouver du temps pour le voir. Et lorsque se pointe Arlequin, tout cela vole en éclats. Cette histoire toute simple conçue par Michel Tournier est racontée de façon admirable — et en français! — par une compagnie norvégienne (le Sagliocco Ensemble) dans la petite salle de l'Usine C pendant tout le week-end.

Vous verrez là une démonstration éblouissante de ce qu'on peut faire sur une scène de théâtre avec quelques bouts de bois, un projecteur et un échantillonneur de sons. En s'inspirant des bouffonneries de la commedia dell'arte et de quelques effets d'éclairage, les trois comédiennes réussissent à nous faire voir Pierrot dans sa boulangerie et Colombine qui, malgré sa peur de la nuit, va tout quitter, séduite, pour suivre Arlequin jusqu'au bout du monde avant de revenir dans son petit village. Tout cela sent bon le pain frais, la lessive et la vraie vie croustillante. Les Secrets de la nuit s'adresse aux petits de plus de cinq ans et je vous invite, toutes affaires cessantes, à vous trouver un neveu ou une nièce si vous n'avez pas d'enfant sous la main!