Paul Anka de retour

Paul Anka, toujours flamboyant et sûr de lui, était de passage à Montréal hier pour faire la promotion de son nouvel album et du concert qu'il donnera lors du prochain Festival international de jazz de Montréal, le 8 juillet.
Photo: Jacques Grenier Paul Anka, toujours flamboyant et sûr de lui, était de passage à Montréal hier pour faire la promotion de son nouvel album et du concert qu'il donnera lors du prochain Festival international de jazz de Montréal, le 8 juillet.

Paul Anka, toujours flamboyant et sûr de lui, était de passage à Montréal hier pour faire la promotion de son nouvel album et du concert qu'il donnera lors du prochain Festival international de jazz de Montréal, le 8 juillet.

Anka fait un retour sur disque cette année avec Rock Swings, des reprises de chansons de groupes et d'artistes aussi connus que Bon Jovi, R.E.M., Michael Jackson et Billy Idol. Paul Anka y interprète à sa manière, avec des accents swing, des succès tels que True de Spandau Ballet, Everybody Hurts de R.E.M., Jump de Van Halen, Wonderwall d'Oasis, Tears in Heaven d'Eric Clapton et plusieurs autres. En outre, Anka revisite, grande section de cuivres à l'appui, des pièces du répertoire grunge aussi connues que Smells Like Teen Spirit, de Nirvana, et Black Hole Sun, de Soundgarden. Anka n'avait pas enregistré de «nouveau» matériel depuis 1998, l'année du très éclectique A Body Of Work. Il célébrera en 2007 sa cinquantième année de carrière. Il avait fait un tabac avec son hit Diana en 1957.