Musique classiques - Des Violons bien entourés

Bernard Labadie a dévoilé la saison 2005-06 des Violons du Roy. La partie montréalaise est recentrée: quatre concerts au lieu de six et un seul endroit, l'église Saint-Viateur d'Outremont.

Mais le niveau des affiches monte encore d'un cran puisque l'ensemble dirigé par Bernard Labadie accueillera le 21 octobre le contre-ténor-vedette David Daniels, avec lequel sera enregistré un second disque pour Virgin Classics, mais aussi, le 28 février, la mezzo tchèque Magdalena Kozená pour un programme d'airs de Rameau et de Gluck. Les concerts québécois seront les points finaux d'une tournée nord-américaine de dix concerts qui verra les portes du Walt Disney Hall de Los Angeles et du Carnegie Hall de New York s'ouvrir aux Violons du Roy.

Les deux autres concerts mettront en vedette Bach et Haendel. Le premier, donné le 18 décembre et constitué autour de cantates de Noël et du jour de l'An, permettra d'entendre le remarquable ténor Christoph Prégardien. Le second, présentant des hymnes Chandos, aura lieu le 28 mai avec, en tête d'affiche, la soprano Sandrine Piau. Bach, qui sera également au programme du concert de David Daniels, est le point nodal de la saison, intitulée «L'art de la fougue».

Évidemment, le temps fort de la saison sera, à Québec, la réouverture du Palais Montcalm, repoussée aux 25 et 26 mars 2006. Pour le concert entourant cet événement, Bernard Labadie a eu le goût exquis d'éviter l'insipide ouverture La Consécration de la maison de Beethoven, lui préférant Coriolan et la Symphonie pastorale. En première partie: l'ouverture de La Clémence de Titus de Mozart et la Symphonie n° 96, «Le Miracle», de Haydn. La salle de concert de 979 places deviendra le lieu de résidence de l'ensemble et abritera également une collection d'instruments.