«Ritournelle», Geneviève Binette

Bagou et savoir-faire. Elle a ça, Geneviève Binette, quoi qu’elle propose. Des chansons en équilibre sur la crête des vagues le temps d’un album surf intitulé Fille de l’océan ? Fantasme californien exaucé en 2021. Elle n’est pas moins naturellement chansonnière jeunesse dans une autre vie : elle a été Floralie Framboise, la voilà Ritournelle. La binette est la même, les mélodies pas si différentes : seul le timbre change, rajeuni jusqu’à la fillette, un peu trop enfantin à mon goût. Heureusement pas toujours : c’est plutôt Geneviève qui chante l’adorable Monsieur Ouaouaron, le batracien qui « chante toujours la même chanson », création pop évoquant irrésistiblement les Milady’s de Trois p’tits vagabonds et autres Monsieur Dupont. Au bord de l’eau se balance au gré des guitares hawaïennes, le surf n’est pas loin. Le cheval, lui, trottine un peu rockabilly. Ton imagination, façon new wave, tient sur un riff électrique. Demeurer soi-même, ça parle aux enfants. De tous âges.

Ritournelle

★★★
Jeunesse

Geneviève Binette, Animations Clin d'oeil

À voir en vidéo