«Shadows of Ecstasy», The Beat Escape

Sorti le 25 décembre, le troisième album du duo montréalais The Beat Escape est une offrande qui aurait pu ne jamais parvenir jusqu’à nous, la faute revenant à un aléa technologique qui leur a fait perdre une première version… Qu’importe le chemin, c’est la destination qui, finalement, compte pour Shadows of Ecstasy. Cet ensemble de huit morceaux de synth-pop, quasi ambient — parfois contemplatif, parfois cadencé, toujours profond et sophistiqué — résonne ainsi sous la forme d’une douce réjouissance orchestrée par les musiciens Adam Ohr et Patrick Lee. Lorsqu’on écoute des titres comme Hidden Nature et Ash Extracted From Ash, impossible de ne pas sombrer dans cet élégant tourbillon d’euphorie électronique dont des artistes contemporains, comme un Flavien Berger période Mars Balnéaire et Contrebande 01, par exemple, ont l’impeccable maîtrise. Les comparaisons pourraient s’étendre, mais disons plutôt que The Beat Escape distille savamment quelques influences dans des sonorités qui lui sont bien particulières.

Shadows of Ecstasy

★★★ 1/2
Électronique

The Beat Escape, Aurum Argentum Records

À voir en vidéo