«Live At The Fillmore», Tom Petty And The Heartbreakers

Cinq ans après le départ de Tom Petty, la place qu’il tenait n’est pas moins vacante. Ce coffret de quatre disques, riche substrat d’une résidence de Tom et ses Heartbreakers au mythique Fillmore de San Francisco en 1997, nous dit très fort ce qui manque. En gros : un regard, des guitares, un partage. Tom Petty était un admirateur, un facilitateur, avant d’être une rockstar. Il faut l’entendre ici NE PAS chanter tout le temps quand il invite Roger McGuinn pour célébrer les Byrds quatre formidables versions durant. Petty était un participant content, plus qu’une tête d’affiche, trop heureux de partager sa scène avec ses mentors et idoles. Plus discret qu’un Springsteen, il savait se promener en souriant dans l’histoire du rock, empruntant des voies parfois étonnantes : qui d’autre aurait pu ainsi frotter le Goldfinger jamesbondien à sa propre American Girl, soutenir John Lee Hooker au plus bleu de ses blues ET revisiter les Stones — (I Can’t Get No) Satisfaction, rien de moins ? Profitons de notre chance : c’est arrivé, ce fut enregistré, c’est disponible au présent. Pour tout le temps.

Live at The Fillmore, 1997

★★★★ 1/2
Archives

Tom Pettyand the Heartbreakers, Warner Records

À voir en vidéo