«This is What I Mean», Stormzy

L’auteur-compositeur-interprète britannique Stormzy n’a pas mis dix ans pour passer de la scène grime underground aux plus grandes scènes musicales du pays, et ce troisième album de sa carrière a toutes les allures de l’oeuvre qui, espère-t-il, cimentera sa place dans l’histoire de la pop anglaise, à coups de séduisants refrains soul-gospel. Stormzy chante d’ailleurs presque autant qu’il rappe, et le fait avec conviction, de la longue Fire + Water en ouverture jusqu’à l’élégiaque Bad Blood en fin d’album. Émane de cette fresque confessionnelle l’image d’un artiste arrivé à maturité qui parle de ses doutes et de ses relations personnelles délicates, comme sur la splendide Need You, sur une rythmique afrobeat signée Juls, compositeur phare de la scène (les stars nigérianes Tems, Oxlade, Teni et Ayra Starr collaborent aussi à l’album). Entre ces douceurs, la bravade revient parfois au galop, sur la percutante chanson titre et My Presidents Are Black, où il raille la politique intérieure et le racisme au sein de l’industrie musicale.

Cliquez ici pour découvrir un extrait.

This Is What I Mean

★★★ 1/2
Hip-hop

Stormzy, 0207 Def Jam/Interscope

À voir en vidéo