Concerts et albums: célébrer l’hiver en musique

Amélie Revert
Collaboration spéciale
La grande fresque du temps des Fêtes de Québec Issime, Décembre
Photo: Québec Issime La grande fresque du temps des Fêtes de Québec Issime, Décembre

Ce texte fait partie du cahier spécial La culture en cadeau

Un temps des Fêtes réussi en est un qui se vit en musique et en rythme. Alors que la programmation hivernale des salles de spectacle est foisonnante cette année, voici quelques recommandations de concerts à venir et d’albums qui feront plaisir à coup sûr et qui apporteront chaleur et réconfort à un quotidien déjà blotti dans son manteau blanc.

Décembre ensemble et en chanson

S’il est un genre musical par excellence associé à Noël, c’est bien le jazz ! The Glenn Miller Orchestra investira la Place des Arts le 23 décembre pour un concert unique, In the Christmas Mood. De Santa Claus Is Coming to Town, à Let It Snow, en passant par Jingle Bells, Home for the Holidays et Frosty the Snowman, le groupe de renommée internationale formé d’une vingtaine de musiciens fera swinguer la Maison symphonique tant par son interprétation nostalgique des classiques du temps des Fêtes que par les réjouissants Chattanooga-Choo Choo, Moonlight Serenade, Strings of Pearl, Pennsylvania 6-5000 et, bien sûr, le très intemporel In the Mood.

Le 3 décembre, Rufus et Martha Wainwright donnent rendez-vous au public à l’église Saint-Jean-Baptiste de Montréal pour leur spectacle Étoiles et toi. Le frère et la soeur Wainwright, qui ont tous les deux récemment fait paraître de la nouvelle musique, seront accompagnés sur scène par plusieurs artistes, dont Hubert Lenoir, Isabelle Boulay et Klô Pelgag, afin de faire rayonner la magie du temps des Fêtes dans une ambiance chaleureuse et généreuse. À noter à ce propos que les bénéfices de cette soirée spéciale seront versés au fonds Kate McGarrigle qui soutient les patients atteints du cancer.

Quant à Noël dans le parc, le festival revient du 3 au 31 décembre dans trois parcs montréalais — la place Émilie-Gamelin, le parc des Compagnons-de-Saint-Laurent et le parc Lahaie. Pendant plus de quatre semaines, de nombreux artistes se succéderont afin d’illuminer le dernier mois de 2022 avec un seul mot d’ordre : la convivialité. Les spectateurs auront notamment l’occasion d’applaudir des pointures de la scène locale comme Salomé Leclerc, Laurence Nerbonne, Bon Débarras et Bran Van 3000, mais aussi des musiciens de la relève parmi lesquels Super Plage, Sophia Bel, Jesse Mac Cormack, Calamine, Naya Ali et Marilyne Léonard. Et les plus jeunes ne seront pas en reste puisque les samedis après-midi seront réservés à une programmation familiale et intergénérationnelle. Ari Cui Cui, Kattam et ses tam-tam, Atchoum, Les Fées de Noël, la fabricoleuse Ariane DesLions se produiront ainsi sous les yeux émerveillés des tout-petits, de leurs parents… et du père Noël !

Noël grandiose

Décembre, la grande fresque du temps des Fêtes de Québec Issime, fera vibrer, pour la 20e fois, Québec et Montréal — du 1er au 4 décembre au Centre Vidéotron, puis du 8 au 29 décembre au théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. Depuis 2003, le spectacle aux allures de comédie musicale transporte ainsi les familles dans un univers fantastique où les personnages du village que l’on retrouve sous notre arbre de Noël prennent vie le temps d’aventures extraordinaires emmenées par Onésime Lemaire, maire de cette incroyable municipalité. Sur scène, une vingtaine d’artistes aux costumes éblouissants déambulent au fil d’impressionnants tableaux et d’une soixantaine de mélodies enchanteresses. Et cette édition promet d’ores et déjà d’être mémorable, car le ténor Marc Hervieux revêtira les fabuleux atours d’Onésime Lemaire le temps des représentations à Québec.

Le chanteur lyrique sillonnera d’ailleurs les routes du Québec pour présenter son album Nostalgia Noël. Marc Hervieux y reprend notamment des airs du temps des Fêtes indémodables et inoubliables qui font écho à ses souvenirs d’enfance, tout comme des créations originales. Celui-ci a, entre autres, sélectionné les incontournables que sont It’s Beginning to Look a Lot Like Christmas, Baby It’s Cold Outside et Joyeux Noël. Il s’est aussi entouré d’Annie Villeneuve et du groupe de musique pop a cappella QW4RTZ pour les morceaux The Prayer/La preghiera/La prière et Noël blanc. Entre le 11 et le 20 décembre, Marc Hervieux fera donc escale à Cowansville, Saint-Gervais, Magog et Brossard dans une formule confidentielle, mais festive, piano/voix.

Presque comme un calendrier de l’Avent, la chorale de Y’a du monde à messe, l’émission de Télé-Québec animée par Christian Bégin, sera aussi par route et par chemin tout le mois de décembre afin de donner vie à son premier album, Juste après novembre. Déjà disponible en format physique et digital, le disque est composé d’une dizaine de chansons de Noël originales et bienveillantes écrites par les membres du choeur et deux musiciens sous la houlette de leur directeur musical, Alex McMahon. Le coup d’envoi de cette mini-tournée du temps des Fêtes sera donné le 1er décembre, à Longueuil, et passera notamment par Gatineau, Joliette, Montréal, Saguenay et Québec, pour s’achever le 23 décembre à Victoriaville. En ce qui concerne la veillée de Y’a du monde à messe de Noël, elle sera diffusée le 24 décembre sur la chaîne publique.

C’est la fête au Cabaret du Casino

Le Cabaret du Casino de Montréal est assurément un incontournable de fin d’année ! Après avoir réuni jusqu’à présent quelque 75 000 spectateurs et une trentaine d’artistes québécois, l’édition 2022 de Noël une tradition en chanson est de retour pour la cinquième fois. Le 6 décembre prochain, Johanne Blouin, Joe Bocan, Luce Dufault, Martine St-Clair, Shirley Théroux, les Madelinots de Suroît (Henri-Paul Bénard et Félix Leblanc), Vladimir Kornéev et Vincent Niclo inviteront le public à entonner en choeur, avec eux, de grands classiques. Jacques Roy assure la direction musicale du spectacle, tandis que Joël Legendre a à sa charge la mise en scène.

Le 30 novembre, puis les 1er, 14 et 15 décembre, l’événement Jeunesse d’hier et d’aujourd’hui fêtent Noël marque le retour sur scène de Joël Denis et de Christine Chartrand. Les deux complices accueilleront à leurs côtés Suzie Villeneuve, Michaël Girard et David Corriveau pour une performance qui évoquera les Noëls de différentes époques, passées et présentes. Cette joyeuse bande interprétera des chansons classiques et traditionnelles dans une atmosphère émouvante et euphorisante.

Un peu plus tard en 2023, les 15, 16, 17 et 18 février, La Compagnie créole proposera son spectacle La machine à danser, toujours au Cabaret du Casino de Montréal, et juste à temps pour le Mardi Gras. Le groupe originaire des Antilles françaises et de la Guyane fera fredonner ses plus grands succès à son fidèle public qui rassemble plusieurs générations de fans. Avec des chansons telles que Ça fait rire les oiseaux, Le bal masqué, C’est bon pour le moral, Vive le douanier Rousseau et Ba moin en ti bo, nul doute que bonne humeur et gaieté seront de mise !

Une ribambelle d’artistes francophones

L’autrice-compositrice-interprète française Pomme, qui partage son temps entre les deux côtés de l’Atlantique, sera au MTelus le 21 décembre, jour du solstice d’hiver, pour un concert très attendu. Plus d’un an après avoir joué à guichets fermés à La Tulipe et quelques mois après la sortie de son excellent dernier album, Consolation, Pomme ira à la rencontre de son public pour une performance qu’on devine douce et intime malgré la stature de la salle de spectacle montréalaise.

Benoit Pinette, que l’on connaît avec son projet musical Tire le Coyote présente, lui aussi, son tout nouvel album, Au premier tour de l’évidence, paru en début d’année. Toujours très poétiques et puissants, sa musique et ses mots résonnent depuis une douzaine d’années déjà sur la chanson québécoise. À l’occasion de sa tournée dans la province qui va durer jusqu’en avril, il s’arrêtera notamment à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec le 7 janvier 2023, puis à Montréal au théâtre Maisonneuve, le 19 janvier, pour des concerts remplis d’émotions.

Parce que le public en redemande, Les Cowboys Fringants ont ajouté des dates supplémentaires à leur méga tournée entamée il y a plusieurs mois à la suite de la sortie de leur film musical L’Amérique pleure. Rares sont les concerts qui comptent encore des places disponibles d’ici le printemps prochain : seuls les spectacles prévus le 6 janvier au Centre Bell à Montréal, le 14 janvier au Centre Vidéotron de Québec et ceux de Saint-Hyacinthe et Sept-Îles plus tard dans l’année n’affichent, en effet, pas encore complet.

Bien d’autres musiciens prendront aussi les routes du Québec cet hiver afin de partager avec leur public des moments conviviaux. L’Acadienne Lisa LeBlanc passera la fin de novembre et le début de décembre en région (Sainte-Thérèse, Matane, Rimouski, Rivière-du-Loup, Lévis) avec son acclamé Chiac Disco, tandis que le groupe Les Louanges commencera l’année 2023 en beauté avec plusieurs concerts, dont à Laval et à Montréal entre janvier et février, avant de s’envoler pour l’Europe.

Pluie d’hommages

Robert en CharleboisScope est un immense concert-événement rock de Robert Charlebois qui se vit tant en musique qu’en images ! Le légendaire auteur-compositeur-interprète a ainsi ajouté des dates à ce spectacle qui a déjà été récompensé de trois Félix lors du gala de l’ADISQ en 2020. « Je reviendrai à Montréal /Dans un grand Boeing bleu de mer /J’ai besoin de revoir l’hiver / Et ses aurores boréales », chantait-il en 1976. Cela ne pouvait pas mieux tomber, puisque Robert Charlebois sera, les 1er, 2 et 3 décembre, à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts à Montréal afin de chanter devant son public ses plus grands succès.

Après plus de 400 représentations dans une cinquantaine de pays, dont à l’Olympia à Paris et au Carnegie Hall de New York, et près d’un million de personnes rassemblées, Piaf ! Le spectacle est de passage à Montréal. Le 12 janvier à la Place des Arts, le spectacle hommage plongera les spectateurs au coeur de l’histoire et de la carrière de la chanteuse française Edith Piaf grâce à une scénographie hors du commun, la projection de photographies encore jamais publiées et, bien sûr, l’interprétation de ses plus grandes chansons, comme Hymne à l’amour et La foule.

Mi-décembre, à Saint-Jérôme et à Mont-Laurier, puis les 3 et 4 février au Cabaret du Casino de Montréal, il y aura aussi Mélissa Bédard qui honore ses débuts dans le spectacle Ma mère chantait toujours. Celle qui a été découverte il y a une dizaine d’années à Star Académie, où elle s’est d’ailleurs rendue jusqu’en demi-finale, propose un spectacle dans lequel elle revisite, presque façon karaoké, les plus grands tubes de la chanson francophone — mais pas seulement — qui l’ont accompagnée depuis sa tendre enfance, tant des reprises, par exemple I Will Always Love You de Whitney Houston, que des compositions de son propre répertoire.

Vive la fête !

Nul doute que Stromae saura faire danser les dizaines de milliers de personnes qui sont attendues pour sa série de concerts au Centre Bell et un au Centre Vidéotron. Celles et ceux qui souhaitent découvrir le dernier album de l’artiste belge, Multitude, en live et qui n’auraient pas encore leur billet doivent faire vite, car des places sont disponibles uniquement pour le 11 décembre à Québec et pour le 14 décembre à Montréal.

Enfin, le 10 décembre, le Centre Phi accueillera le collectif Kohlenstoff, qui présentera Cymatiques, une expérience musicale, contemporaine, électroacoustique et visuelle créée à l’aide des technologies numériques. Un peu plus tôt, le 26 novembre, la talentueuse Anna Arrobas célébrera la mélancolie et son album Made to Touch pour la première édition du Festival Triste, alors que le fougueux trio 2120 fera virevolter la scène du Verre Bouteille le 28 novembre et que la magnétique Ada Lea sera à la Sala Rossa le 1er décembre (mais aussi le 30 novembre à Québec).

Douze disques sortis cette année à (s’)offrir

• Motomami de Rosalía, une flamenco pop enivrante teintée de reggaeton

• Volume II de Flore Laurentienne, un instant suspendu

• José Louis and the Paradox of Love de Pierre Kwenders, un album resplendissant récompensé par le Prix Polaris 2022

• Mr. Morale the Big Steppers de Kendrick Lamar, le rappeur californien au sommet

• Mercure en mai de Daniel Bélanger, toujours une bonne idée

• Naomi de Naomi, un RnB francophone remarquable

• Brûler le feu de Juliette Armanet, pour une chaude fin d’année

• More is More de Les Shirley, de l’énergie à revendre et une délicieuse nostalgie

• Uapen Nuta – Terre de nos aïeux de Katia Rock, une artiste innue à découvrir de toute urgence

• Kel Tinariwen de Tinariwen, découverte d’une perle rare

• aubades de Jean-Michel Blais, un album émouvant qui s’écoute en boucle

• Oxy Music d’Alex Cameron, pour faire le plein de bonne humeur

Ce contenu spécial a été produit par l’équipe des publications spéciales du Devoir, relevant du marketing. La rédaction du Devoir n’y a pas pris part.



À voir en vidéo