«Poulenc», Bramwell Tovey

En voyant l’affiche, on frémit : Bramwell Tovey aurait-il eu le temps d’enregistrer entre ce qu’il croyait être le début de sa rémission du cancer, mi-2021, et sa mort le 13 juillet dernier ? Eh, oui ! Du 10 au 12 mars 2022, Tovey était en studio à Watford, en Angleterre, pour graver du Poulenc. Et c’est Ralph Couzens, le « boss » de Chandos lui-même, qui lui mitonnait le cadre sonore. En recevant ce disque, au fond, quel symbole ! Tovey pour son dernier disque enregistre du Francis Poulenc ! Pouvait-on imaginer plus vertigineux raccourci artistique ? Tovey, ce chef si spirituel, pouvait être boute-en-train ou des plus sérieux. Sa communion d’esprit avec le langage du compositeur français est évidente et sa Sinfonietta vire du rire à la tendresse avec bien plus de naturel que la récente version de Slobodeniouk chez BIS. Associer la Sinfonietta avec Les animaux modèles, ballet inspiré par les fables de La Fontaine, est une excellente idée et Bramwell Tovey dessine ces portraits sonores avec des traits acérés. Quel émouvant chant du cygne.

Cliquez ici pour découvrir un extrait.

Poulenc

★★★★ 1/2
Classique

BBC Concert Orchestra, Bramwell Tovey, Chandos SACD CHSA 5260

À voir en vidéo