«Vallières aux quatre vents», Vincent Vallières

Dispo sur toutes les plateformes, au temps immatériel du numérique. Plateforme, ça désignait pourtant mieux la platine, sur laquelle on déposait la ronde galette. On comprend néanmoins Vincent Vallières d’avoir profité de la campagne d’Apple Music, qui cherche à se faire voir avantageusement sur le terrain des YouTube et assimilés. Home Session, que ça s’appelle, Apple n’a pas daigné traduire. La proposition : une session de trois titres, deux de l’artiste et une reprise. Guitare-voix pour l’essentiel, Vallières a renoué avec Manu, donné Homme de rien à la manière de sa tournée solo en cours, et puis ravivé une fortiche des Vulgaires Machins, à nouveau d’actualité sanglante : Compter les morts. Il la partage avec Salomé Leclerc : on touche à l’exquis et au poignant à la fois. S’ajoute un peu d’habillage du meilleur goût, merci Philippe Brault (les « quatre vents » du titre), et hop ! C’est beau, c’est bon, Apple empile. Nous sommes évidemment preneurs, même si on aurait préféré un Super 45 tours avec pochette glacée. Eh !

Cliquez ici pour découvrir un extrait.

★★★ 1/2
​Reprises

Vallières aux quatre vents
Vincent Vallières, Apple Music Home Session, La Maison fauve

À voir en vidéo