«Ringo EP3», Ringo Starr

Bien sûr qu’il nous épate, Ringo. Écoutez comme il tape, le cher octogénaire. Il est redevenu lui-même depuis qu’il ne joue plus en tandem avec un autre batteur (en studio, à tout le moins) : depuis le milieu des années 1970 qu’il était synchro au lieu d’être inventif. En revanche, il martèle tellement son « peace and love, peace and love » que ça devient une solution de facilité. La chanson-thème de ce troisième EP en un an par notre irréductible bien-aimé ? World Go Round. Chanson-titre du précédent : Change the World. En vérité, tous les titres sont des mots d’ordre d’amour et de paix : la plus qu’inclusive Everyone and Everything de Linda Perry (celle des 4 Non Blondes, nouvelle proche de Ringo), l’explicite Let’s Be Friends et la non moins universelle Free Your Soul. Ça joue solide, les Nathan East et Steve Lukather sont des as, et Ringo chante avec bonheur. Tant mieux. Pour lui comme pour nous : il sera encore plus ravi et performant à la Place Bell avec ses All-Starrs le 26 septembre. Il va chanter Boys en tapant comme en 1964, alors comment se plaindre de disques pas mémorables. C’est Ringo !

 

Ringo EP3

★★ 1/2
​Pop-rock

Ringo Starr, UMe

À voir en vidéo