«Arrangements», Preoccupations

Ce quatrième album du quatuor post-punk canadien fut composé et enregistré à Montréal, à Calgary (leur ville d’origine) et à New York avec le concours, précise-t-on, d’une quantité « infinie » de jujubes au cannabis qui inspira au guitariste et claviériste Scott Munro ces denses et impressionnantes orchestrations. Dès Fix Bayonets ! en ouverture, on ressent une bouffée de chaleur et d’énergie qui fait une puissante impression et se propage sur les six autres chansons de ce passionnant album, exception faite de Ricochet qui suit, ses gras accords de guitare acoustique détonnant avec le reste des chansons, souvent inspirée de l’atmosphère anxiogène instillée par Joy Division. Ce disque, tranche le chanteur et bassiste Matt Flegel, parle du monde sur le point d’exploser alors que la population s’en fout : cette perte de contact avec l’urgence de notre réalité s’exprime parfaitement sur les sept minutes de la titubante Advisor, les violons synthétiques faisant leur possible pour garder la rythmique sur sa trajectoire.


Cliquez ici pour découvrir un extrait.​

Arrangements

★★★ 1/2
Rock

Preoccupations, Flemish Eye

À voir en vidéo