«L’Homme de Rio — Le Magnifique. Bandes originales des films de Philippe de Broca», George Delerue

Cette merveilleuse collection de bandes originales rematricées continue de nous transporter de joie. Nous revoilà à Rio en 1963 avec le bel Adrien (Jean-Paul Belmondo) à la rescousse de son amoureuse Agnès (Françoise Dorléac), plongés dans une sacrée samba d’aventures haletantes, manière Tintin en plus adulte. Nous les suivons par la grâce d’une bande sonore du maître Delerue, où les percussions brésiliennes accentuent le suspense et les orchestrations inquiètent autant qu’elles égaient. Claude Bolling ne sert pas moins habilement Philippe de Broca et son Bébel dans Le Magnifique : il y a du funk, du jazz et du jerk (Pop Mod) dans son exotisme de pacotille, et Bolling ne se gêne pas pour se la jouer Xavier Cugat au besoin (Mexican Paradise, divin cha-cha). En 1973, on ne joue plus dans la dentelle. On retrouve avec délectation le grand élan surjoué du Concerto pour piano, tueurs et orchestre. Le héros cabotin en fait des masses, et le compositeur suit l’acteur-cascadeur dans la dépense. Double régal.


L’homme de Rio

★★★★
BANDES ORIGINALES

Bandes originales des films de P. de Broca, Panthéon/Decca/Universal

À voir en vidéo