«Johann Wilhelm Wilms. The Piano Concertos Vol. 1», R. Brautigam

Johann Wilhelm Wilms, né en 1772 près de Cologne, a fait carrière aux Pays-Bas. Son nom est réapparu dans les catalogues des éditeurs de disques comme contemporain de Beethoven lorsque ceux-ci se sont intéressés à ce « Beethoven hollandais ». Le Concerto Köln a enregistré les Symphonies nos 6 et7 pour Archiv et l’on trouve deux parutions, dont une symphonique, chez CPO. Wilms a composé sept concertos pour piano, dont deux, tardifs, sont perdus. Il reste donc cinq partitions composées entre 1796 et 1820, que Wilms jouait lui-même. Trois sont enregistrées ici sur un superbe pianoforte McNulty par Ronald Brautigam, qui vient d’inaugurer le nouveau pianoforte de la salle Bourgie. L’expérience de Bis et Brautigam rend très réaliste l’enregistrement de l’orchestre avec cet instrument peu sonore, mais raffiné. Le style de Wilms se situe quelque part entre Haydn et Beethoven, dont il n’a pas la viscérale fougue. Cette parution vient surtout à point pour prolonger astucieusement celle, récente, des quatuors d’Eberl chez Solo Musica.


 

Johann Wilhelm Wilms

★★★★
​Classique

R. Brautigam, Kölner Akademie, M. Alexander Willens, Bis 2504

À voir en vidéo