Nos choix aux Francos

Peter Peter

De Paris, le double dénommé Peter Peter est revenu, de derrière les synthés, ledit Peter Peter a émergé. Tout seul, tiens, avec un EP (extended-play, ou minialbum) où il revisite un florilège de ses propres chansons, façon guitare-voix. Drôle d’idée que cette Session Live H2T a priori, heureuse idée finalement : on l’entend chanter, monsieur P de chez P, et il chante joliment, et ses textes méritaient de résonner. Notez que Velours Velours, né Raphaël Pépin-Tanguay, assure la première partie. Question : deux Peter et deux Velours, est-ce que ça fait quatre ?

Au Studio TD de la Maison du Festival, dès 19 h.

Patrice Michaud

 

Dans la série des rattrapages bienvenus, à visage découvert et pas trop loin de son prochain, l’occasion nous est fournie de partir en Grand voyage désorganisé avec le grand gars de Cap-Chat. L’album ET le spectacle ayant pareillement pâti du temps écoulé (animer Star Académie paie bien, mais ne rassasie pas l’auteur-compositeur-interprète…), on se dit que le grégaire Patrice ne sera ni chiche ni distant. Plutôt affamé.

Au théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, précédé par Tom Chicoine, à partir de 20 h.

Édith Butler

 

À l’âge vénérable d’un Paul McCartney, la formidable Édith Butler n’est pas moins dynamique et rock’n’roll, avec du trad dans la charpente. Son dernier album, Le tour du grand bois, avec Lisa LeBlanc et son équipe de choc, a rappelé à tout le monde qu’Édith ne donnait pas sa place, mais sait la partager. Lisa affirme qu’elle n’ira pas rejoindre sa chum acadienne sur la grande scène (ça se passera en août, à Caraquet), mais il vaudrait mieux être là au cas où, et pour vivre l’expérience à nulle autre pareille d’un party d’Édith.

Scène Le Parterre, au coin de De Maisonneuve et Clark, à 20 h.

À voir en vidéo