«Nos possibles», Amélie Veille

Cinquième album, six ans plus tard. Il s’en est passé des choses, en six ans, pour Amélie Veille : la pandémie, comme tout le monde, mais aussi son monde à elle, sens dessus dessous. Ce qui a été et n’est plus, ce qui aurait pu être mais ne sera pas, un éventail de possibilités non abouties ou en devenir : la manière (trop ?) douce de l’interprète glisse sur les drames. La brièveté de l’aventure dans Trois petits tours, la finalité des serments à vie dans Ma certitude, les ruines magnifiques de l’amour (Danse avec moi), le doute de la « mal assise » (Indécise), le destin qui s’écrit (Plus comme avant), la confiance envers et contre tout (Respire). Et la finale trouvée chez Bécaud/Delanoë (Je reviens te chercher) qui sent un peu la solution de facilité. Tout est là mais en filigrane, voile de douceur sur les douleurs. On comprend — Stéphane Rancourt à tout faire, Maxime Landry enrenfort — que le salut passera par le soutien du grand public. Ou pas. Risque méritoire, salutaire geste.

Cliquez ici pour découvrir un extrait.

Nos possibles

★★★ 1/2
Chanson

Amélie Veille, Productions Le Veilleur/Universal

À voir en vidéo