«Souvenirs d’Auguste Descarries», Isabelle David

Après le récital Centrediscs de Janelle Fung paru fin 2019, voici Souvenirs d’Auguste Descarries, consacré au compositeur et pianiste québécois (1896-1958), Prix d’Europe en 1921. Ce premier album solo de la pianiste montréalaise Isabelle David ne recoupe le programme de Janelle Fung que pour deux des quatorze plages (Au gré de l’onde et Serenitas). D’ailleurs, huit œuvres de l’album sont des pièces inédites, l’une d’elles découverte en 2021. On peut donc considérer les deux parutions comme complémentaires. Constitué autour d’une imposante Sonate, le CD de Fung est prioritaire, mais celui-ci comporte nombre d’œuvres descriptives très réussies qui donnent, comme précédemment, l’impression d’entendre du André Mathieu en plus accompli (cf. les variations et la construction de la Rhapsodie canadienne et la réussite de Nostalgie). N’oubliant pas non plus le CD Atma (2020) consacré à la musique de chambre et aux mélodies, on ne peut que se réjouir de l’enrichissement du portrait de ce compositeur postromantique attachant.

Cliquez ici pour découvrir un extrait.

Souvenirs d’Auguste Descarries

★★★★
Classique

Musique pour piano, Isabelle David, Leaf Music LM 250

À voir en vidéo