À voir à la télévision le mercredi 29 décembre - Une femme engagée

Jane Birkin est plus qu'une actrice et une chanteuse; elle est une femme engagée qui consacre une partie de son temps à diverses causes humanitaires. Elle soutient Aung San Suu Kyi, présidente de Ligue nationale pour la démocratie qui lutte contre la dictature du régime militaire birman; fin 2000, elle parraine le Téléthon annuel au profit de la recherche médicale; on la retrouve également lors d'une soirée qui célèbre les 20 ans de l'abolition de la peine de mort en France.

C'est à cette occasion qu'elle interprète des chansons de Serge Gainsbourg, accompagnée pour la première fois par des musiciens kabyles. Cette performance annonce la série de récitals qu'elle donne à partir de mars 2002 à l'Odéon, à Paris, au cours desquels on peut entendre les chansons de Gainsbourg rafraîchies par des sonorités orientales. Orchestrés par Djamel Ben Yelles, de Djam & Fam, ces concerts donnent lieu, un an plus tard, à l'album Arabesque enregistré en concert et devenu, depuis, disque d'or.

Quand Jane Birkin s'est lancée dans Arabesque, elle n'imaginait pas que ce spectacle l'amènerait à donner plus de 300 concerts autour du monde. La réalisatrice Delphine Bolleret a eu envie d'accompagner la chanteuse tout au cours de la tournée qui a duré deux ans et qui l'a menée de Marseille jusqu'en Palestine, à Gaza, où elle chante pour les enfants dans le camp de réfugiés de Jabaliya, puis sur la scène du Centre culturel Shawa.

Son corps de gavroche et son rire d'adolescente conjugués à sa générosité gagnent la faveur des gens de tous âges. Ce qui ressort de ce documentaire-portrait, c'est la sincérité de Jane Birkin, son talent et son charme immanent.

Jane Birkin, Le Voyage d'Arabesque

TV5, 19h