«Deep in View», Cola

Des cendres du bien aimé groupe montréalais Ought naît Cola, qui propose une approche plus nuancée et plus délicate du post-punk qui détonne à la première écoute. Le ton caractéristiquement franc du chanteur et guitariste Tim Darcy semble ici moins fiévreux et plus résigné ; la section rythmique a aussi une attaque différente, le bassiste Ben Stidworthy faisant désormais équipe avec le batteur (et multi-instrumentiste) Evan J. Cartwright, collaborateur de U.S. Girls et de Weather Station. Ce n’est plus un projet qui cherche à s’imposer sur les plus grandes scènes, même dans ses chansons plus dégourdies (Gossamer, Fulton Park), on ose même qualifier le projet de punk de chambre au service d’une vision morne (les musiciens eux-mêmes l’affirment) de notre société de consommation. Or, le plaisir à tirer de ce premier album croît avec l’usage, dont le son riche et brouillon des guitares et la réalisation font écho à la profondeur des textes. Accordez plusieurs écoutes à Deep in View avant de tomber sous son charme discret.  

Deep in View

★★★
Rock

Cola, Next Door Records

À voir en vidéo