«Les paladins», Rameau

À la tête d’une impeccable distribution réunissant Sandrine Piau, Anne-Catherine Gillet, Mathias Vidal, Florian Sempey, Philippe Talbot et Nahuel di Pierro, le gambiste et chef Valentin Tournet reprend la dernière œuvre lyrique créée du vivant de Rameau (le compositeur n’ayant jamais vu ses ultimes Boréades). Les paladins (1760) furent ressuscités par Jean-Claude Malgoire, mais avec des coupures, ce qui résumait pour le discophile le choix à l’excellent DVD Opus Arte d’un spectacle mis en scène par José Montalvo et dirigé par William Christie. Cet enregistrement CD réalisé avec beaucoup de goût et sans aucune esbroufe en quatre jours en décembre 2020 permet, comme aux grandes heures de l’opéra sur disque, de se concentrer davantage sur la musique et la précision de l’exécution. On sait que pour Rameau, la musique l’emportait sur le livret. Elle domine nettement dans cette comédie sans prétention débridée et charmante. L’opéra est ici complet, puisque Tournet joint en appendice les 14 minutes de musiques coupées par le compositeur avant la première.

Les paladins, Rameau

★★★★ 1/2

La Chapelle harmonique, Valentin Tournet, C. de Versailles, CVS 054

À voir en vidéo