Rau Ze, Émile Bourgault et Hôte en finale des Francouvertes

L’autrice-compositrice-interprète soul-jazz Rau Ze (avec le micro) et ses musiciens
Photo: Frédérique Ménard-Aubin L’autrice-compositrice-interprète soul-jazz Rau Ze (avec le micro) et ses musiciens

Une confirmation et deux surprises caractérisent le palmarès à l’issue des demi-finales de cette 26e édition des Francouvertes. Arrivée en tête du classement préliminaire, l’autrice-compositrice-interprète soul-jazz Rau Ze et ses musiciens confortent leur position, alors que le chansonnier Émile Bourgault et le groupe rock exploratoire Hôte ont amélioré la leur et réussi à se faufiler jusqu’en finale du concours-vitrine qui se tiendra au Club Soda le 16 mai prochain.

Pour les autres, l’expérience aura au moins été bénéfique. L’histoire récente des Francouvertes est jalonnée de brillants concurrents y ayant pris du galon sans avoir atteint la finale. Il y a dix ans, le parcours d’Antoine Corriveau s’était arrêté en demi-finales. Jay Scøtt était de la cohorte 2018. Mélanie Venditti et Juste Robert de la précédente. En 2020, c’était dope.gng et Kanen, puis Douance et Super Plage l’année suivante. Des voix qui ne se sont pas tues et qui meublent encore notre imaginaire chansonnier aujourd’hui.

Ainsi en sera-t-il, nous en sommes persuadés, de Michaëlle Richer, arrivée bonne deuxième à l’issue du cycle préliminaire. L’autrice, compositrice, guitariste et interprète (qui s’accompagne d’un batteur et de deux claviéristes) a même offert mardi soir dernier une prestation supérieure à celle qu’elle avait présentée lors des préliminaires. Moins nerveuse (ce qu’elle a d’emblée admis), plus assurée, même si elle possède ce type de voix laissant filtrer l’insécurité qui se dégage parfois de ses textes. Un répertoire encore à peaufiner, mais qui s’immisce durablement entre nos deux oreilles.

Photo: Frédérique Ménard-Aubin Le chansonnier Émile Bourgault

La déception devait être aussi forte chez Xela Edna & Eius Echo, dont la pop dansante propulsée par des rythmes house avait le mérite de les distinguer de leurs compétiteurs. Encore mercredi soir, le duo a donné le goût de la fête, et dans son cas, les Francouvertes n’auront été qu’une étape de plus dans sa progression. Pour l’auteur-compositeur-interprète country Dan-Georges Mckenzie, chacune de ses performances aux Francouvertes constituait une petite victoire en soi ; celle que ses musiciens et lui ont offerte lundi dernier était tout aussi chaleureuse que la précédente. Le musicien innu fut l’une des belles révélations de cette édition du concours ; espérons que la vitrine lui ouvrira les portes des festivals cet été, à commencer bien sûr par les nombreux rassemblements consacrés à la musique country.

Autres promesses porteuses

 

Arrivée en cinquième position au terme du cycle préliminaire, Charlotte Brousseau, notre coup de cœur, a offert la prestation la mieux maîtrisée du concours. De la chanson en fines dentelles, un folk poétique, superbement orchestré et vaguement prog, la voix apaisante de Brousseau touchant à des thèmes graves (le suicide, notamment) et bucoliques (les oies, la rivière, les grands espaces). Elle a remporté peu des nombreux prix décernés en fin de soirée avant le dévoilement du palmarès menant à la finale, mais ceux-ci étaient significatifs : une invitation à se produire au festival POP Montréal, une autre au Festival de la chanson de Tadoussac. Vivement la suite !

Photo: Frédérique Ménard-Aubin Le groupe rock exploratoire Hôte

Pour peu que ces prix servent d’indication pour la suite du concours, notons que Rau Ze (projet de l’autrice-compositrice-interprète Rose Perron) a remporté la part du lion, presque le tiers des quelque trente prix décernés mercredi tard en soirée, dont la promesse d’une prestation rémunérée à l’affiche des Francos de Montréal. En laissant un peu plus d’espace à la trompette et au saxophone dans l’interprétation de ses chansons lors de sa prestation en demi-finale, Perron a mieux souligné l’argument jazz de sa démarche, un atout. En revanche, l’aplomb du jeune Émile Bourgault, arrivé 4e au précédent palmarès, et une performance plus habile d’Hôte (en 6e place au dernier décompte) signifient que cette finale du 16 mai prochain n’est pas encore jouée. C’est un rendez-vous.

À voir en vidéo