«Première transmission», Les Pommes de Lune

Le Jour du disquaire : masques en joue, feu, c’est la ruée samedi. En vérité, je vous le dis : la trouvaille des trouvailles québécoises provient des bonnes gens de l’étiquette Trésor national. Procurez-vous en priorité absolue le premier disque Première transmissiondu groupe Les Pommes de Lune, un fabuleux 45 tours. Un voyage astral psych-pop, de facture récente mais d’allégeance 1968. Face A, une version pas piquée des hannetons d’Une fleur, odorante rareté cueillie chez Christine Delaroche. Face B, une adaptation maison de l’hymne Pictures of Matchstick Men, de Status Quo première époque. Belle logique psychédélique : la ritournelle d’une jeune fille en fleurs de la chanson pop acidulée, puis l’archétype du trip d’acide d’un groupe britannique luxuriant. Les Daniel Fiocco, Charlie Houle-Bélanger, Sylvain Arsenault, Gaven Dianda et Antoine Binette Mercier vivent leur immersion sans faire semblant : ils y sont, en 1968, et vous y serez avec eux. Un sucre ou deux ?

Première transmission

★★★★
psych

Les Pommes de Lune, Trésor national

À voir en vidéo