Digital Damage​, Emma Beko

Écartelée entre pop électronique et rap parallèle sur son premier album paru à compte d’autrice, Blue, en janvier 2021, la compositrice et rappeuse Emma Beko dévoile le premier d’une série de deux mini-albums plus concis et musicalement mieux définis — cette fois autour des sonorités de la guitare électrique. Ses six nouvelles chansons sont plus intenses, mais les orchestrations dépouillées s’appuyant souvent seulement sur un motif de guitare et une rythmique trap permettent à la rappeuse de s’adresser à nous sans s’époumoner, sur un ton confessionnel et fébrile. Digital Damage est, a-t-elle indiqué, un projet conçu comme une ode aux « outcasts », à ceux qui, comme elle, n’entrent pas dans le moule : « Tell us what it is that you’ve been yearning / missing deep inside of you like someone told you you weren’t good / Enough is enough show me where you’re hurting / Put a plaster, kiss it better, tell your mother, run for cover », déballe-t-elle sur « Plaster :) », l’une des plus douces de cet intense projet auquel les compositeurs CFCF, Da-P, Beau Geste et Day Hills ont collaboré.

   

Digital Damage

★★★ 1/2
​Hip-hop

Emma Beko, indépendant

À voir en vidéo