Nous resterons vivants, Jean-Christophe Lessard

La voix ne pousse pas la note. Une voix pas tout à fait sortie du bois, qui chérit son coin d’Abitibi. La musique, pareillement délicate, bénéficie du soin apporté par Amélie Mandeville à la réalisation. Quatuor de cordes et guitares tissent une couverture sur laquelle, çà et là, un Wurlitzer (par Martin Lizotte), une guitare électrique (par Louis-Jean Cormier) et des percussions (par Laurie Torres) viennent colorer les motifs. Ça donne du beau, des chansons attentives conjuguées au nous, à proximité de créateurs autochtones, Soleil Launière la compagne innue, Roger Wylde le complice anichinabé. Tout est discrétion et espoir : « On replantera notre jardin / la terre entre tes petites mains / ton cœur qui pousse à côté du mien » (Confettis). On n’est pas pour autant dans un petit paradis de bons sentiments : il faut s’extirper de La course, passer par La grande extinction. Rien n’est encore gagné, mais ce premier album complet de Lessard donne envie de se serrer fort entre nous.

   

Nous resterons vivants

★★★
​Chanson folk

Jean-Christophe Lessard, indépendant

À voir en vidéo