Benjamin Bernheim, «Boulevard des Italiens»

Parution très attendue du deuxième récital de ce ténor français, dont le premier disque est arrivé comme un météorite sur la planète lyrique. Dans ce second programme, Benjamin Bernheim interprète en français des airs de compositeurs italiens. C’est chose attendue pour Don Carlos, où l’excellent Florian Sempey lui donne la réplique. Moins pour Butterfly et Tosca, mais les œuvres des grands Italiens étaient présentées à Paris en français au XIXe siècle, tous étant par ailleurs attirés par la capitale française. Le Palazzetto Bru Zane a aidé à la composition du programme, où la voix de Bernheim est toujours aussi flamboyante. Mais on nous permettra cette touche critique subjective : une petite étincelle de magie a disparu par rapport au premier disque. Comme si, dans ce dernier, il y avait encore une candeur alors que là, Bernheim serait pleinement conscient de sa « valeur » et pesait les enjeux, d’où une certaine crispation, qui apparaît dès l’air d’entrée de Pinkerton. Bernheim est plus naturel quand il donne la réplique à Sempey dans Verdi. Rien n’est perdu, évidemment.

  

Benjamin Bernheim

★★★★
Classique

« Boulevard des Italiens », Direction : Frédéric Chaslin, DG 4861964

À voir en vidéo